Bravo Tunis, Bravo le Caire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bravo Tunis, Bravo le Caire...

Message par Incognito le Ven 11 Fév 2011 - 19:33

Je tiens à saluer la performance et la persévérance des tunisiens et des égyptiens qui au prix de sacrifices bien moins meurtriers que ceux que nous avons connus en Algérie ont réussi à changer le destin de leur pays en avançant vers la démocratie. Je marque envers eux mon profond respect pour l'unité dont ils ont fait preuve, pour le respect des valeurs de pacifisme et pour le rôle qu'a joué dans chacun de ces pays leur armée qui a intelligemment choisi le bon camp : celui d'ou ils sont tous issus,c' est a dire le peuple.
Dans ces pays, l'Armée à réellement defendu les institutions et les valeurs nationales, contre les abus de leurs dirigeants, contre la dictature imposée, contre l'obscurantisme.
Je suis admiratif pour le patriotisme dont ont fait preuve les égyptiens en s'acceptant mutuellement les uns des autres sans faire ni régionalisme ni "religionisme". La valeur première etant leur patrie dans toute ses composantes.

Je prie pour que nous soyons comprendre de comprendre cet exemple et soyons capable d'évoluer dans la dignité et le respect de nos frères et soeurs et dans la paix.


Vive les tunisiens,
Vive les egyptiens ...



Incognito
Bavard

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 18/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bravo Tunis, Bravo le Caire...

Message par zeppelin le Dim 13 Fév 2011 - 2:22

.....qui vivra, verra...
avatar
zeppelin
Langue pendue

Nombre de messages : 188
Age : 45
Localisation : Tassili hoggar
Date d'inscription : 28/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bravo Tunis, Bravo le Caire...

Message par @ zizou le Mar 15 Fév 2011 - 20:29

oui Bravo pour eux etinchallah tout les peuples prend leur liberte Totale

_________________
Vive Wled Bladi
avatar
@ zizou
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 328
Localisation : USA
Date d'inscription : 15/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bravo Tunis, Bravo le Caire...

Message par Incognito le Mer 23 Fév 2011 - 19:46

Nous sommes capables d'exprimer notre opinion sans sombrer dans la violence, et nous nous devons de réagir dans la paix et le respect afin d'avoir le droit réel et honnête de choisir notre avenir.
Le temps est loin ou l'Algérie avait la majorité de sa population illettrée, et même à tout petit débit le pays est entré dans l'ère numérique et est bien informé grâce au télévisions satellitaires. En écoutant le son de plusieurs cloches nous sommes capable d'en extraire la vérité grâce à notre intelligence et notre jeunesse sent bien que des abus sont sans cesse commis envers la population algérienne qui est spoliée de sa richesse et de ses droits.
On voit bien comment réagissent les gouvernants des pays dits "arabes" en essayant à chaque fois de polluer la pureté des revendications populaires (notamment en envoyants de faux-manifestants mais vrais casseurs perturber les manifestations populaires) et en hesitant jamais à tuer impunéments les citoyens qui ne reclame que la légitimité la plus absoulue...et au final on finit par accuser l'étranger de téléguider les revendications

Algérie réveilles toi et revois l'histoire de Ghandi et prends-en exemple...

Incognito
Bavard

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 18/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bravo Tunis, Bravo le Caire...

Message par Ben le Jeu 24 Fév 2011 - 9:34

Upload image    Elle n'est pas morte! ALGÉRIE RÉVEILLE TOI!



 


_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10650
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bravo Tunis, Bravo le Caire...

Message par Incognito le Sam 26 Fév 2011 - 10:56

Va-t-on voir un "printemps arabe" défiler d'est en ouest ?

Hier la Tunisie, puis l'Egypte, actuellement Le Yemen, le Bahrein, la Libye, se battent pour devenir les vrais acteurs à touts les niveaux de leur pays. Comment peut on rester aussi inertes quand on voit clairement que nos dirigeants ne pensent pas à l'épanouissement de leurs peuples...
La Jordanie et la Syrie tremblent car chez eux également la population ne comprend toujours pas pourquoi la nation tarde à se développer.

Algérie, mon amour.....mais qui donc a dit cela ? Quel est cet amour dont on ne prend pas soin, et pour lequel nous ne souffrons pas ?
Dans les années 80 on ne cessait de me dire "tu vas voir ce que l'Algérie deviendra, et ce qu'elle réalisera, et à ce moment la France ne voudra plus de toi et tu sera bien content d'avoir ta patrie"....et nous nous privions de tout pour construire cette maison vide jamais terminée, que nous n'avons jamais habité. Tant de privations et tant de frustrations pour ne jamais voir notre patrie sortir des ténèbres. Quand je posais certaines question à l'époque jugées dangereuses sur la liberté, sur les libertés, on me répondait "tu fais de la politique ? c' est interdit, c' est haram", et je demandais pourquoi : "les arabes (zaama les algériens) ne connaissent pas ce système, et ils sont désorganisés et inciviques, pour les faire aller vers le progrès il faut un régime dur et sévère !". Le régime dur et sévère on l'a toujours, mais le progrès tarde encore à venir. Nous avons des ressources agricoles et matières premières qui pourraient largement nous placer dans le G20 voire même dans le G7 , des possibilités touristiques supérieures à la Tunisie et au Maroc réunis, pratiquement du niveau de l'Egypte, une population bien plus jeune que nos deux voisins . Hier encore les chinois qui possédaient une bicyclette avaient le sentiment d'avoir réussi leur vie, et à cette même époque les algériens pouvaient se permettre au moins une vieille voiture d'occasion pour 5 familles ce qui est largement supérieur. Aujourd'hui nous achetons des voitures au chinois, des camions et bien d'autre choses, des infrastructures, des réseaux etc... les chinois sortent de leur pays pour coloniser économiquement l'Afrique, et cette colonisation à commencé par la corruption de nos classes dirigeantes. Comment allons nous lutter contre cette colonisation bis ? Avons nous oublié les Pacha, Bachaga, et autres Caïd tout acquis à leur maitres français et qui venait munis de leur autorité tribale expliquer à nos parents et grands-parents que la terre qu'ils tenaient de leur ancêtres appartenait à tel ou tel Colon ?

Algérie.... ou est ta mémoire, ou est ta raison ? depuis l'indépendance jusque tard dans les années 2000 l'ÉTAT (majuscules) ne cessait de nous brandir le spectre de la guerre d'indépendance que pourtant parmi eux aucun n'a faite, pour justifier son action et se maintenir en place, et malgré cette piqure quotidienne de rappel nous avons oublié. Nous nous insurgeons ça et là sporadiquement quand certaines limites sont dépassées, mais pas d'action commune ni solidaire. Quand ça pète à Tlemcen on rigole à Tizi-Ouzou , quand ça grogne à Sidi Aïch on critique à Oran, personne ne sent concerné par le problème des autres croyant bêtement ce que le pouvoir central donne comme raison pour justifier telle ou telle manifestation violemment réprimée.

Bill Gates est devenu milliardaire en vendant à toute la planète son système d'exploitation, puis Google, puis Facebook sont également rentré dans la danse. 6 milliards d'habitants, des millions de PC, c' est normal que les créateurs de ces empires de l'informatique deviennent aussi riches, vu le nombres de clients qui sont intéresses par leur produits. Mais comment est-ce possible qu'en Algérie, pays socialiste à la base, des personnes puissent devenir milliardaire ? Qu'ont ils vendu pour posséder de telles fortunes ? A quels clients ?
Réponse : Ils ont vendu l'Algérie


Algérie ,réveilles toi ....

Incognito
Bavard

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 18/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bravo Tunis, Bravo le Caire...

Message par Ben le Lun 28 Fév 2011 - 13:02

Gel des avoirs, interdiction de voyager, embargo…
Kadhafi : les sanctions tombent

Alors qu’Obama a affirmé hier que Kadhafi doit partir maintenant, le Conseil de sécurité de l’ONU a pris un certain nombre de sanctions à l’encontre du dirigeant libyen et de ses proches.
La pression internationale se fait de plus en plus forte sur le «guide libyen».



Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté hier à l'unanimité une résolution imposant des sanctions sévères au colonel Mouammar Kadhafi, à sa famille et à des proches du régime. Parmi ces sanctions adoptées par les quinze Etats membres, figurent notamment un embargo sur la vente d'armes et de matériels connexes à la Libye et une interdiction de voyager sur le sol des Etats membres concernant seize personnes, dont Mouammar Kadhafi, sept fils et sa fille, et des personnes intimement liées au régime.
Par cette résolution, les membres du Conseil de sécurité considèrent que «les attaques systématiques» contre la population civile en Libye, actuellement en cours «peuvent être assimilées à des crimes contre l'humanité». Le Conseil de sécurité a décidé de transférer au procureur près la Cour pénale internationale (CPI) «la situation en Libye depuis le 15 février» et demande aux autorités libyennes de «coopérer pleinement» avec le tribunal. Cette mesure a fait l'objet de longues discussions entre les Etats membres, certains ayant soulevé des objections, selon des diplomates. Les membres du Conseil demandent, en outre, la fin immédiate des violences et que des mesures soient prises pour répondre aux aspirations légitimes du peuple libyen. Il exhorte les autorités libyennes à agir «avec la plus grande retenue», à «assurer la sécurité de tous les étrangers», à «assurer le passage sûr des fournitures humanitaires et médicales» et à «lever immédiatement toutes les restrictions sur toutes les formes de médias». Les Etats membres ont enfin décidé d'imposer un gel des avoirs financiers concernant le colonel Kadhafi, quatre de ses fils et un proche du régime. Le vote a eu lieu en présence du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.
Le projet de saisir la CPI pour crimes contre l'humanité ne faisait pas l'unanimité. Selon des diplomates, la Chine, la Russie, l'Afrique du Sud, l'Inde, le Brésil et le Portugal avaient soulevé des objections. Le recours à la CPI était d'autant plus discuté que six Etats du Conseil de sécurité n'en sont pas membres, dont les Etats-Unis, la Chine et la Russie.
L'ambassadeur de Libye à l'ONU, Abdurrahman Shalgam, ancien ministre des Affaires étrangères du pays, avait cependant fait parvenir une lettre hier au Conseil de sécurité dans laquelle il déclarait soutenir le recours à la CPI. Après le vote, l'ambassadeur a souligné que le régime libyen n'avait «plus aucune légitimité». «Cette résolution sera un signal pour mettre fin à ce régime fasciste qui existe encore à Tripoli», a-t-il dit. S'agissant de l'embargo sur les armes, il concerne toutes les ventes et tous les transferts de toutes les catégories d'armes et de munitions de même que toute assistance dans le domaine militaire à la Libye.


*************************************


Tunisie
Affrontements meurtriers


Violence.Trois personnes sont mortes dans les affrontements hier entre manifestants et forces de l'ordre en plein centre de Tunis, a annoncé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.


Selon ce communiqué, «trois personnes ont trouvé la mort parmi les douze qui ont été blessées lors de ces heurts et qui ont été transférées dans un hôpital pour y être soignées». L'utilisation du terme «personne» laisse entendre qu'il s'agirait de manifestants. «Plusieurs membres des forces de l'ordre ont été blessés à différents degrés», selon le communiqué qui ne précise par leur nombre. D'autre part, selon le communiqué, «plus de 100 personnes ont été arrêtées hier» et «88 autres auteurs d'actes de vandalisme ont été arrêtés la veille», lors des premiers affrontements entre forces de l'ordre et manifestants survenus vendredi à Tunis. Cette dernière a connu, hier, une véritable bataille rangée entre forces de l'ordre et manifestants dans le centre de la capitale, théâtre de scènes de chaos et d'une chasse à l'homme tous azimuts. Des dizaines de rafales d'armes automatiques, des tirs incessants de gaz lacrymogènes, des tirs de sommation, des sirènes de voiture de police et d'ambulances, des hurlements de policiers et de manifestants résonnaient depuis plus de quatre heures dans le cœur de Tunis, où une multitude d'arrestations très musclées étaient opérées en fin d'après-midi. La circulation, même des piétons, a d'ailleurs été interdite à partir d’hier 18h 00 (17h 00 GMT) jusqu'à ce dimanche minuit sur l'avenue. Alors que des flammes s'échappaient d'un immeuble, deux blindés de l'armée ont remonté l'artère sous les invectives de policiers nerveux et fatigués. Des Tunisiens, pour la plupart âgés de moins de 20 ans, encagoulés ou portant des masques, ont harcelé et nargué les forces de l'ordre depuis 14h 00. Dispersés une première fois devant le ministère de l'Intérieur, les manifestants s'étaient regroupés dans l'avenue Habib-Bourguiba et les rues adjacentes pour attaquer de nouveau les policiers avec des pierres et des barres de fer. Aux cris de «Nous voulons faire tomber le régime», ces jeunes se présentent comme «les lionceaux de la révolution». Ils ont lancé au moins deux attaques contre la police, contraignant cette dernière à se replier vers le ministère de l'Intérieur. D'autres manifestants scandaient : «Les policiers ont réprimé, violé, torturé nos proches et maintenant on augmente leurs salaires.» Auparavant, des policiers des unités anti-émeutes et d'autres en civil, la plupart encagoulés, ont tenté de faire barrage à des manifestants, qui continuaient de leur jeter des pierres à la hauteur de l'avenue de Paris, perpendiculaire à l'avenue centrale Habib Bourguiba. La police avait déjà procédé en début d'après-midi à de nombreuses arrestations musclées et demandé des renforts. Des manifestants ont, de leur côté, arraché des panneaux publicitaires et des bancs pour tenter de freiner la progression des fourgons de police. Des jeunes femmes participaient également aux affrontements, dont une a été brutalement arrêtée. Pour la plupart des Tunisiens, la police symbolise toujours la répression sous le régime de Zine El Abidine Ben Ali, chassé du pouvoir le 14 janvier.

Source "Infosoir.com" Arrow http://www.infosoir.com/



_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10650
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bravo Tunis, Bravo le Caire...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum