Le 1er dictionnaire algérien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le 1er dictionnaire algérien

Message par Manou le Jeu 28 Mai 2009 - 21:49

Bonsoir à vous tous !!!!

Le 1er dictionnaire algérien:

A

Accélérer = xiliri
Ambulance = lambilance
Appartement = l’partemène
Attendre = Tondé
Attention = tontion
Automobile = tonobil/tomobil
Avertir = virtitou
Avocat = Bougattou
à plat (Je suis ) = Rani tabla

B

Ballon = balone, balon rigli, double caouitchou
Bassine = bassina
Beau-gosse = artist, roukhou
Bière = birra
Billet = biyi
Bip moi=pipili
Boite = bata
Bombe = boumba
Bonnet = Bouniya
Bouillon= bouyoun
Brouette = berwitta
Bureau = el birou

C

Ça ne compte pas = ma issikontiche
Ca se gâte= tzagate
Caleçon = carssone
Camion anti-émeutes équipé d'une pelle chasse-obstacle = el moustache= 3ezrayen
Canette = kanita
Carte = el carta
Casserole = Cassrouna
Ce n'est pas sure=makach mouchkil
Chargeur = sargeure
Chatterton = chartettou
Chaussures à talon aiguille = sebbate talo
Chaussures de sport = sbardina
Champ-de-manœuvres (1er mai) = Chamaneuf
Chemise de nuit = choumise di noui
Chercher = tebestiche
Cinéma = cilima
Clio nouvelle= Clio demaa
Cocote minute = cocota
Congé = Coungi
Coud de pied=coutpi
Coup franc = coufra
Courant électrique = El coura
Courte échelle= courdécha
Couverture = couvirta
cuisine=cousina
culotte=kilota
ça a sonné= sonate!

D

Démodulateur = dimou
Déprimer (Je) = rani n'depress
Dessins animés = miki, mikiyette
Direction assistée = direcssiou insisté / l'insisti
Dolce Gabana = gucci gabana!!!
Drap = lizare
Dribbler = tribly terribler
Droguiste=mzabi

E

Eau de Javel = Lajavel
Eau gazeuse = gazouz (ne riez pas, vous aussi vous le dites)
Eau minérale= saîda
École = licol
Egout = e'zzigou
Électricité = triciti
Ennui = dégoutage
Epicier = piceri
Essayer = Siyyi
Excusez-moi=yèwwwwww
Elastike=lastik/zimastik

F

Facture = fatoura
Faiblesse = la fechlesse (mix de el fchel et de faiblesse)
Faire vite = activi
Fatigue = La fechlesse
Filmer = n'camiri
Foulard = foulara

G

Gaz = gèz
Gendarme (un) =jadarmi
Glaces = la crème

H

Hôpital = Sbitar
Humidité = midité
Hussein dey = loussendi

I

Inconnu (Un) = mohamed, sahbi, khouya, jarou ...
Infirmier = Fermli
Interrupteur = tefaya
Isis = omo !!!!!!!!!! (Allez comprendre)

J

Je ne pardonne pas = ma'n pardouniche
Je suis allé m'entrainer = rouht n'entréné
Jogging = djoking
Journal = jornène
Jupe = jipe
jardin=jardina

L

La drague=etek7al
Lame de rasoir = lamgillete
Lance-pierre = tirboulette ou lastak
Légalisé = égalisé ou mgalizi
Lunettes de soleil = ribann

M

Magnifique = cilima ta3 l7it
Marteau (une masse)=massita
Maruti =anissati
Mercedes benz = merdassa, kawkawa
Menotte=minotte

N

N’importe qui = n'importe le qui
Notre dame d'afrique = madame lèfrique
Nul = teffoune, farcha.

O

Opération = paratioune
Ordinateur = l'ondinateur, l'ondinateul

P

PA pistolet automatique = piyya
Pansement = pansma
Pantalon fuseau = fizo
Papier = kwarti
Peut être=attention oui attention non
Policier= boulici
Pommade =pommada
Pot d'échappement = echakma, chapma
Poteaux = potowet
Poubelle= ezz'bel
Poupée = poupiya
Prise = priza
parabole=tébsi/parrrabole
Prouver = Qui preuve
Puce = Pista

Q

Quartier = karti
Quelques sardines = mechta sardine

R

Reculer = Avonsi larrière
Renault 4 = quatrina
Rétroviseur = Troviseur
Robe noire fleurie= roppa noirte avec des fleurs de temps en temps
Rouge à lèvres : el-7emayer
Rouquin = rougi
rose au angles=rousisongles!!!!

S

Sachet = sachiya
Silencieux (Mode) = alportable kanne silence
Skateboard = roulma
Souris (ordi) = la suri
Soutenu (Avoir) = soutnit

T

Taverne= tbèrna
Thé = lataye
Train = machina
Tricot de peau = Tricoutpou
une tasse=tassa/tchbtcha9a!!
lol!

_________________
Administrateur
www.bougaa.com
www.maghreb-medias.com
www.hammam-guergour.com

Manou
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 183
Age : 40
Localisation : France
Date d'inscription : 26/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bougaa.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1er dictionnaire algérien

Message par @ zizou le Ven 29 Mai 2009 - 0:07

Merci Manou de lé partager avec nous vraiment c droll lolllllllll

_________________
Vive Wled Bladi

@ zizou
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 332
Localisation : USA
Date d'inscription : 15/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1er dictionnaire algérien

Message par Ben le Ven 29 Mai 2009 - 5:52

Bravo Manou, c'est le dico dont tu ma parlé hier soir, pas mal, je vais la faire circuler chez mes pots dans le nord chez les Ch'tis (France) et en Belgique.

Connais tu le pataouète, c'est ce dont je t'ai parlé hier soir au téléphone avec les gifs animé et cela répondra à la question de Fille de Bougaa


Pataouète et Sabir

Langue des Français d'Algérie, mélange de français de la Métropole - dit français naturel - d'arabe, d'espagnol et d'italien.
Ne pas confondre avec Sabir : français naturel parlé par les Arabes.

Le Pataouète reflète ainsi la multiracialité de l'Algérie.
Voici quelques exemples, pris dans les "Trésors de racines pataouètes", de Roland Bacri (ed. Belin) :


Suite et source Arrow Pataouète & Sabir


Dernière édition par Said B le Ven 29 Mai 2009 - 6:31, édité 1 fois

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1er dictionnaire algérien

Message par Ben le Ven 29 Mai 2009 - 6:06

La lion y li do Marocanes.

FABLE IMITÉE DE LA FONTAINE
Fables et contes en sabir par Kaddour Benitram-le Tunisois Martin,l'animateur bien connu de radio-tunis des années 50.
On jor do Marocanes, qui n'an a pas l'arjan
Son vendre por on Anglis
La peau di lion noir, qui sont encore vivan.
« Doman, nos marchons di côté di Dellys ;
Ti coni bian Dellys ?
Bor qui ji touillé lui »,
Qui dir cit Marocane. « Cit un lion manific
Il y gross, il y grand, y tot à fi jouli
Jami ti voir comme lui, cit comme on Bachalic,
Doman... pri doman... do jor ji soufi venir,
Y ji vo port'one peau, qui ji fir bon blisir. »..
L'Anglis y loui dimand, combien y fir beyer;
Y loui di çanq cents francs ; alors y son ksepter.
Tot soulte y son barti por touiller la lion ;
Y son marché la route, to pri di Sébaou,
Y bassi la rivière, quand y voit: ah ! mon Diou !
La lion qui discend, por sarchi on moton
Por bisoan mangi loui.
L'Marocan quand y voir qui vian la lion noir
Y son por mon zami ! ! !
Y lisse lo l'Anglis, la peau y tot l'hastoire
Y pensi bor sauvi.
On y monte sor on arbre, y l'autre y sa cochi
Barc' qu'on camarade, on fois y son provi,
Qui jami la lion y mange di bite crivi.
La lion (grand coillon ! ! !) y bansi qui son mort !
Y la sant', y la torne, y mit lo su l'côté,
Apri y li ritorne por qui ji soui sur mon dos.
Dans sa poche y rigarde, si yana di douros,
Y son voir qu'il itit, tot à fi rafalé,
« Cit zomme y son crivi ! ! ji crois y sent mauvi.
Cit one salopri qu'ja trovi»..
La lion y lisse lo, y marche por son mison,
Par mangi one moton.
Çoui là qui son sor l'arbre, quand y voir qui son loann
Y discend por barli afic l'autre Marocann.
« La lion y ti torne, et ti yana pas d' mal ?
Ji crois ti a la sanche, y vo protège Allah ! ! !
Matenant por l'Anglis, la peau yana pas ?
-La peau ji sarche plu. Ça ji mi fot pas mal.
- Ma ! ji voir la lion qui parle à ton zorille.
Quis qui dire mon zami.
-Il y barle afic moi, comme one pire di famille.
Voilà quis qui ma dire: « To si ? ni vende jami,
Quand Ji soui pas touillé, mon peau à one Anglis
Barc' qui vos ites Maroc, y qui ji souis Francis ».

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1er dictionnaire algérien

Message par Ben le Ven 29 Mai 2009 - 6:23

Trésors des racines pataouètes
par Roland Bacri


Collection Le Français retrouvé


Un florilège de la langue des Français d’Algérie

Le pataouète est le français régional populaire d’Algérie. Ce nom (et adjectif) serait une déformation de Bab-el-Oued (le quartier populaire européen d’Alger à l’époque coloniale)




« C'est la langue des pieds-noirs. Elle est née au soleil d'un mélange de 3, 4 peuples. Le pataouète est né à Bab-el-Oued. C'est pas vraiment de l'exagération, c'est plutôt de l'absurde : 'Si ta mère elle voit que tu te noies, elle te tue !". C'est des expressions qui viennent naturellement : "Si le bœuf sur le toit au lieu d'être sur le toit il était sur la terrasse, purée, le changement qu'y aurait !". La prononciation, c'est simple : On ne dit pas "le lait est frais, c'est vrai ?" mais "A de vré le lé il est fré ?". On ne prononce pas des consonnes comme le "v". Ça donne "Et 'oila" ou "Je s'rais passé sous cette 'oiture, tu t'rencontres ?". » (L'auteur)


Suite et source Arrow Pataouètes Biblio Monde Arrow Lexique Pataouète

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1er dictionnaire algérien

Message par Ben le Ven 29 Mai 2009 - 7:17

Quelques fables

Extraites de l'Édition illustrée par Drack-Oub
Kaddour- Fables et Contes en Sabir
(Fables et contes en sabir par Kaddour Benitram - le Tunisois Martin, l'animateur bien connu de radio -Tunis des années 50 )
Éditions Carbonel: 2, Rue de Normandie - Alger
( 3è édition originale personnelle, en ma possession ) et acquise au marché aux puces (Brocante en Belgique)







Kaddour qui a si bien réécrit en sabir les fables de La Fontaine, et illustrées par Drakoub, est t'-il le même personnage que Kaddour Ben Nitram (Martin) Question

Ce dernier, en fait du nom d'Edmond Martin, né a Tunis, en avait fait un anagramme (Vous lirez Martin à l'envers).
Quant à Kaddour, c'était son parrain arabe, ancien tirailleur qui fréquentait à Tunis, un cafe-maure célèbre.
Tunis de l'entre-deux guerres était une ville cosmopolite, aux langues mélangées, qui lui ont inspiré ses célèbres "Sabirs", écrits vers 1927.
Martin était professeur de Francais. (ces précisions sont tirées de Harissa.com.) .




LA CIGALE Y LA FORMI
[FABLE IMITÉE DE LA FONTAINE]




J'y conni one cigale qui tojor y rigole
Y chante, y fir la noce, y rire comme one folle,.
Y s'amouse comme y faut
Tot l'temps y fi chaud.
Ma, voilà, qui fi froid !!!
- Bor blorer t'y en a le droit -
Ma, t'a riann por bouffer, .
Bar force ti va criver. _
Y marchi bor la rote .
Y trovi one formi
Qui porti bon cascrote.
Y loui dit : " Mon zami,
" Fir blizir bor priter
One p'tit po di couscousse
Bor qui ji soui manger
Josqu'à c'qui l'hirb' y pousse.
J'y paye, barol d'onnor
L'arjany l'antiri, pas bizoann d'avoir por.»
La formi, kif youdi,
L'argeann y prite pas.- « Quis ti fir, y loui di,
Quand di froid y ana pas ?
- Le jour, ji chanti bor blizir,
La noui j'y sui dormir.
- Ti chanti ? Bor moi ji pense
Qui millor qui ti danse. »
Morale

Li jouif y couni pas quisqui cit la mousique
Millor di bons douros, afic bon magasin
Qu'one tam-tam manific
Qui l'embite li voisin.







Dernière édition par Said B le Sam 30 Mai 2009 - 5:53, édité 1 fois

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1er dictionnaire algérien

Message par Ben le Sam 30 Mai 2009 - 5:40



La lion y la petite moche
[FABLE IMITÉE DE LA FONTAINE]


- " Vatan, in al oualdik (1), bogri di salopri. "
Ci comme ça qui parli, afic one petite moche
La lion di désert. - " Ji ti touille si t'abroche,
" Ispice di gran salti, qui bouf li chiane pori. "
La pitite moche y riste, y loui di : " Quisqui-ci,
" Ji crois qui j'en a l'droit por passir par ici.
" Barc' qui vos ites lion, ti fir ton malin,
" Ji ni bas por di toi, ji marche dans cit chimin,
" Y si bor fir blisir, ti o fir one bataille
" Ji ti casse ton figour, bogre di gran canaille.
" Moi ji mi fot de toi barc' qui ji ni bas por,
" Y qui pit être one bof est blous qui toi millor.
" Ji fi quisqui ji vo, tojor il y contan,
" Mi toi ti fir mariol, moi ji dit fot moi l'camp. "
La lion y s'mittra tot à fit en colère,
Ma la pitit moch y vol bor piquer son darrière,
Y bossi sor son tit', y lui piqué son nez.
La lion y corir, pas moyen l'attraper,
Alors plous en colère, y sit mit à crier.
To li monde il a por ; li moton son caché,
Li chian y son trembli, li chacail son faché,
Li zoizeaux son voli et li pol y si coche.
Y quisqui fir to ça P oit one petite moche,
Qui- son fir la bataille, afic la lion noir.
Ci loui là son ragi, barc' qui po pas la voir,
Qui cour, qui soute bartout, y po pas l'attrapi
Y qu'afic son queue, loui mime y sa frapi :
Bar tir il y cochi, afic son zio farmi,
Enfin ji crois la lion, tot à fit esquinti.
La moche y son contan, y rire comme one folle
Y por fir fantasia, to di souite y s'envole ;
Ma y son attrapi bar on p'tit' zoizeau noir,
Qui li mange bian contan ; son fini cit histoir.
MORALE
Si divan li cadi, ti gagni ton broci,
Afic one Bachagha, ou bian on zraélite,.
Pas bizoan mon zami, di chanti vot' socci,
Barn' qu'Allah il y gran, Mohamed ji profite

(1) Maudits soient ceux qui t'ont mis au monde
.

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1er dictionnaire algérien

Message par Ben le Sam 30 Mai 2009 - 11:31

Reponse à une question posée par un internaute de Beni Ourtilane, et dont je lui redemande de s'inscrire au forum.

Kamel ta question: que veut dire sabir ?

Réponse:

Un sabir (altération du mot espagnol saber, « savoir »), est une langue de relation utilisée entre des locuteurs parlant des langues maternelles différentes mais placés devant la nécessité de communiquer, d'où l'emploi spécialisé de cette langue dans un domaine donné. On parle également de langue véhiculaire. Le type de sabir le plus connu est la lingua franca, parlée autrefois dans les ports de Méditerranée.

Les sabirs ont un lexique sommaire, limité aux besoins immédiats des locuteurs, et une syntaxe simplifiée par rapport aux langues d'emprunt. Les sabirs ne sont jamais des langues maternelles puisqu'ils naissent de la nécessité de communiquer. On emploie le terme de pidgin plutôt pour les sabirs d'origine anglaise même si cette appellation est restrictive (le pidgin-english du Cameroun, le bêche-de-mer du Pacifique). Pour les sociolinguistes, un pidgin désigne une langue résultant de l'imitation de la langue dominante de la part d'un groupe linguistique dominé (par la colonisation par exemple) et se distingue du sabir par le fait que celui-ci est d'un emploi plus spécialisé. Dans l'esprit utilitaire des sabirs, on peut noter la synthèse moderne des langues romanes, visant à optimiser la communication entre leurs 900 millions de locuteurs : le latin moderne (cf. www.langmaker.com/db/Modern_latin).<= N.B. le site est en reconstructione et prévois en même temps un changement d'hébegeur.

Donc cher Kamel en résumé:


D’après le dictionnaire, Sabir : Langue mixte, généralement à usage commercial, née du contact de communautés linguistiques différentes. (Parler composite mêlé d'arabe, d'italien, d'espagnol, de maltais et de français parlé en Afrique du Nord et dans le Levant).

L’origine du mot vient du verbe savoir. Lors de la conquête française de l’Algérie et lorsqu’on posait une question à un nord-africain, il répondait no sabir (je ne sais pas), d’où est né la langue sabir.


_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1er dictionnaire algérien

Message par Ben le Dim 31 Mai 2009 - 8:54

LI BORRICOT Y LI CHIANN
[FABLE IMITÉE DE LA FONTAINE]




Quant ji bisoann, donne on coup d'main,
Cit comme ça, qui veut li mon Diou,
On borriquot on jor, y dir', ji ni vo pas.
Borquoi ? Ji ni si pas. Ji l'conni bon garçon,
Y ji si quand y po, tojor y donne la main.
Voilà comment j'acoute, cit zaffir son bassi :
On jor y marche la rote, afic one Sidi Chiann
Barsonne y parli riann.
Ji' crois y son brissi ?
Ji crois pas : son batron, y si coche bor dormir;
Li borriquot content, y mange bor blisir
Di l'hirbe qui son trovi, y qui li bon comme tout.
Y mange pour crivi, barc' qui yana beaucoup.
Li chiann, alors y dire :
- " Ji souis faim, ak'arbi (1). Ty ana dans l'cofin,
- To c'qui faut bor mangi. Si ti, vo fir blisir,
- Coche toi mon zami, por ji prendra di pain "
L'borriquot répond riann ;
Bor barli pas moyann.
Y mange comme on allouf (2) ,
Sa bouche y son rempli, ji crois qui ji m'itouf.
Li chiann y son fâchi, l'borriquot y loui dit :
- « Millor ti attendra, qui sidi li batron,
- " Son finir di dormir ;
" Alors ti trouvera to c'qui faut bor choisir. "
Quand y barli comme ça y viendra la Lion,
Qui sarche bor mangi, y qui son faim bocoup.
L'borriquot y son por, y l'hirbe y lisse lou.
Il appil la chiann : Çoui-là y boge pas ;
Y loui dit : -" Cit zaffir, moi ça migarde pas, "
- Attan qui li batron, y viendra rivilli,
- Bor touilli la Lion, ji crois ti en a l'tann, "
- Foti loui coup d'souilli "
- Ou biann tot souit vatann. »
Pendant qui son barli, la Lion y viendra,
Y trappe li borriquot, y son tête y cassra.

MORALE
Ti voir j'en a rison !
Quand ji bisoann, donne on coup d'main
Cit comme ça, qui veut li mon Diou.

(1) Ma parole. (2) Cochon.

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1er dictionnaire algérien

Message par Ben le Lun 1 Juin 2009 - 9:32

Li Chacail qui yana pas sa queue
(Fable imitée de La Fontaine)



On vio chacail, ma tot a fi digordi
Qui coni quisqui ci por trapi les poli,
Pot mangi li lapin y li pitit moton,
On chacail qui ji souis canaille po di bon :
On jor por sa queue, on zarabe (sans sabattre)(1)
Il attrape cit chacail ;
Comi lo por ji m'en aille,
Y tire mon zami
Tout d'un coup y si sauve, y cor afic son patte
Ma sa queue son fini,
Y vian à son mison, tot à fi coillonné
Sa femme quand il y voir, y sa fouti di loui
Li chacail son pensi : "Bas bisoan di bloré,
Ji va sarché quiqu'soge y poui
Ji ti fir voir quisqui fir on chacail
Qui yana one blissour qui vian dans one bataille"
Li jor qui li chacails y viannent bor la Djemmâa(2).
Y dimande la barole à mosiou présidann,
Y voilà quisqui dire
«"Ji si pas borquoi fir, li mon Dio y nos a Douni
cit micanique, por ji traîne por tirre.
Borquoi fir qui j'en a cit queue
Qui son lourd, qui s'accroche, quand ji marche la
brosaille,
Qui tojor ji son cause, ji peu pas ji m'en aille
Si ti yana bon tite
Vos fir quisqui ji di, tos vo copi la queue."
-«Por sûr ti n'y pas bite,
Ji crois ti a raison,
(Qui son barli por loui, Mosiou li présidann)
Ma fi voir vot darrière, ji dira s'il y a bon ;
Si la queue pas bisoann."
Quand misio li chacails, y son voir cit kouffa(3)
La queue j'yana pas
Y son crivi por rire, di loui y son fouti.
Pas moyann bor barli, tot suite y son barti
Afic la queue droite, y fir Bran fantasia.
Li vio chacail y rage, por quoi y n'en a pas.

MORALE
Ji voir qui li zami, cit tos di soloperi
Si on jor one poli d'on zarabe ti a pri,
Tot souite la Djemmâa, y vos donne one mardaille
Y moi qui ja perdu, mon queue dans one bataille
Y sa fouti di moi
Y parc" qui son bocoup, par force y fir la loi

1;souliers
2:conseil municipal
3:ce derrière

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1er dictionnaire algérien

Message par Ben le Mar 2 Juin 2009 - 20:26



Li chacail y l'iscargot

FABLE IMITÉE DE LA FONTAINE

On jor dans la molagne, qui s'appil Djurjura,
Ji counit on chacail qui n'iti pas bian gras.
I1 y crivi la faim, barc' qui li chian kabyles
Y son gardi tri bian, li pol y li zouaïles (1)
Y va sarchi bartou, qualqui soge por mangi
Son trouvi di crotin ou bian di chian crivi.
Pas moyen di risti blous lontan dans cit bled (2)
Bisouan qui ji partir, qui dir cit yaouled (3),
Pot` marchir dans Algir, où ji trouve Garagousse
Qui cit on bon garçoun, qui mi donne bon couscousse.
Y son marchi la rote, afic on gran matraque.
To pris Tizi-Ouzou, son trouva on scargot,
Qui marchi docement, barc' qui porte son baraque.
- " Osqui ti va comme ça, afic barda su l'dos ?
- " Ji marchi por Algir por ji voir ma maman.
- " Mon zami vos ites fol 1 au mouan blous di dos ans
Bisoan qui ti marchi. Y pit-itre qui ti mort,
" Qui ti crivi la route. Ji crois vos avi tort.
- " Ti rigolé ji crois. Ji parie afic toi,
" Qui j'arrive li promier, qui répond l'iscargot,
" Y ji ti donne encore trois pas avance sor moi. "
Li chacail y son rire, y pense il est idiot.
- " Ji parie bon couscousse.
- " Ci bon ti po courir,
" Marchi bor en avan, on, dos, ti po bartir. "
L'iscargot qui barli, il est on gran canail.
Y monti to di souite, dans la queue di chacail.
Ci-loui là son barti, il corir la montagne,
Fissa, fissa, fissa (4) ; ji souis seur qui ji gagne.
Il son rivi Algir, encore ji fi pas jour,
La porte ji son farmi, pas moyen fir li tour
Ji va cochir on peu qui pensi li chacail,
Y cochi. Y tot souite, l'iscargot y sortir.
- " Pas trop tôt son fini, bisoan qui ji m'en aille
" Por rentrer dans la ville. Y toi ti po dormir. "
L'iscargot son bassi par dissous di la porte.
Y rentri dans la ville, son monti sor rempart.
Il appil Ii chacail tot à fit en retard.
-" Y bian, quisqui ti fi ? Ti bisouan qui ji sorte
" Ti dormir mon zami ; yana blous di dos bore
" Ji souis rivit ici, y di perdre ji pore.
Y mon couscousse, ti va beyer ji crois.
" Barc' qui ji bian compti quand ti part on, dos, trois."
Li chacail il y fou, y regarde cit scargot,
Y pense qui cit on djinn (5), y fot moi le camp bientôt.

MORALE
" Porquoi fir qui ti cour, puisqui t'a pas la sanche ?
" Pas bisoin fir mariol, afic jambe comme lapin,
" Barc' qui ti part samedi, ti viendra li dimanche
" Millor qui part li soir, y j'arrive li matin. Ci comme ça qui barlit afic on gran chacail On citoyen scargot qui gagni la batail.
Quand ti marchi la rote, si ti n'a pas la ch'val
Sarchit on bon chacail, c'est tot à fit égal.

(1) Animaux, 2) Pays. (3) Enfant. (4) Vite. (5) Diable.




_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1er dictionnaire algérien

Message par Said O le Jeu 4 Juin 2009 - 20:54

oui

Said O
Nouveau

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 04/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1er dictionnaire algérien

Message par Ben le Ven 5 Juin 2009 - 7:37

Said O a écrit:oui

Encore un OUI ???

OUI quoi Said O !!!, pourrais tu laisser un commentaire STP, merci.

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1er dictionnaire algérien

Message par tiziri le Mar 16 Juin 2009 - 18:38

Manou a écrit:Bonsoir à vous tous !!!!

Le 1er dictionnaire algérien:

A

Accélérer = xiliri
Ambulance = lambilance
Appartement = l’partemène
Attendre = Tondé
Attention = tontion
Automobile = tonobil/tomobil
Avertir = virtitou
Avocat = Bougattou
à plat (Je suis ) = Rani tabla

B

Ballon = balone, balon rigli, double caouitchou
Bassine = bassina
Beau-gosse = artist, roukhou
Bière = birra
Billet = biyi
Bip moi=pipili
Boite = bata
Bombe = boumba
Bonnet = Bouniya
Bouillon= bouyoun
Brouette = berwitta
Bureau = el birou

C

Ça ne compte pas = ma issikontiche
Ca se gâte= tzagate
Caleçon = carssone
Camion anti-émeutes équipé d'une pelle chasse-obstacle = el moustache= 3ezrayen
Canette = kanita
Carte = el carta
Casserole = Cassrouna
Ce n'est pas sure=makach mouchkil
Chargeur = sargeure
Chatterton = chartettou
Chaussures à talon aiguille = sebbate talo
Chaussures de sport = sbardina
Champ-de-manœuvres (1er mai) = Chamaneuf
Chemise de nuit = choumise di noui
Chercher = tebestiche
Cinéma = cilima
Clio nouvelle= Clio demaa
Cocote minute = cocota
Congé = Coungi
Coud de pied=coutpi
Coup franc = coufra
Courant électrique = El coura
Courte échelle= courdécha
Couverture = couvirta
cuisine=cousina
culotte=kilota
ça a sonné= sonate!

D

Démodulateur = dimou
Déprimer (Je) = rani n'depress
Dessins animés = miki, mikiyette
Direction assistée = direcssiou insisté / l'insisti
Dolce Gabana = gucci gabana!!!
Drap = lizare
Dribbler = tribly terribler
Droguiste=mzabi

E

Eau de Javel = Lajavel
Eau gazeuse = gazouz (ne riez pas, vous aussi vous le dites)
Eau minérale= saîda
École = licol
Egout = e'zzigou
Électricité = triciti
Ennui = dégoutage
Epicier = piceri
Essayer = Siyyi
Excusez-moi=yèwwwwww
Elastike=lastik/zimastik

F

Facture = fatoura
Faiblesse = la fechlesse (mix de el fchel et de faiblesse)
Faire vite = activi
Fatigue = La fechlesse
Filmer = n'camiri
Foulard = foulara

G

Gaz = gèz
Gendarme (un) =jadarmi
Glaces = la crème

H

Hôpital = Sbitar
Humidité = midité
Hussein dey = loussendi

I

Inconnu (Un) = mohamed, sahbi, khouya, jarou ...
Infirmier = Fermli
Interrupteur = tefaya
Isis = omo !!!!!!!!!! (Allez comprendre)

J

Je ne pardonne pas = ma'n pardouniche
Je suis allé m'entrainer = rouht n'entréné
Jogging = djoking
Journal = jornène
Jupe = jipe
jardin=jardina

L

La drague=etek7al
Lame de rasoir = lamgillete
Lance-pierre = tirboulette ou lastak
Légalisé = égalisé ou mgalizi
Lunettes de soleil = ribann

M

Magnifique = cilima ta3 l7it
Marteau (une masse)=massita
Maruti =anissati
Mercedes benz = merdassa, kawkawa
Menotte=minotte

N

N’importe qui = n'importe le qui
Notre dame d'afrique = madame lèfrique
Nul = teffoune, farcha.

O

Opération = paratioune
Ordinateur = l'ondinateur, l'ondinateul

P

PA pistolet automatique = piyya
Pansement = pansma
Pantalon fuseau = fizo
Papier = kwarti
Peut être=attention oui attention non
Policier= boulici
Pommade =pommada
Pot d'échappement = echakma, chapma
Poteaux = potowet
Poubelle= ezz'bel
Poupée = poupiya
Prise = priza
parabole=tébsi/parrrabole
Prouver = Qui preuve
Puce = Pista

Q

Quartier = karti
Quelques sardines = mechta sardine

R

Reculer = Avonsi larrière
Renault 4 = quatrina
Rétroviseur = Troviseur
Robe noire fleurie= roppa noirte avec des fleurs de temps en temps
Rouge à lèvres : el-7emayer
Rouquin = rougi
rose au angles=rousisongles!!!!

S

Sachet = sachiya
Silencieux (Mode) = alportable kanne silence
Skateboard = roulma
Souris (ordi) = la suri
Soutenu (Avoir) = soutnit

T

Taverne= tbèrna
Thé = lataye
Train = machina
Tricot de peau = Tricoutpou
une tasse=tassa/tchbtcha9a!!
lol!

avouons que c'est tout de même rigolo la prononciation!!!!!!!!!!!!!!!!
personellement, je m'éclate!!!! non néclati ki nassm'aâ cette traduction. (rire)

tiziri
Langue pendue

Nombre de messages : 289
Localisation : région Pacca
Date d'inscription : 14/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1er dictionnaire algérien

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum