SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Dim 15 Jan 2012 - 10:07

CONSEIL DU JOUR


La cannelle contre la fatigue Exclamation


Profitez de l'hiver pour faire le plein de cannelle. Et ce, qu'il s'agisse de le faire en allumant une bougie parfumée à la cannelle, en humant un pot-pourri à base d'agrumes et de cannelle, ou encore en buvant un vin chaud aromatisé à la cannelle et aux clous de girofle, en ajoutant un peu de cannelle en poudre dans votre thé chaud ou chocolat chaud... à moins que vous ne craquiez pour du pain d'épices, des pommes cuites au four et parfumées à la cannelle.

En effet, il a été prouvé scientifiquement que la cannelle donne, en cas de coup de déprime hivernale, de fatigue, de manque de tonus, un effet "reboostant", énergisant et réconfortant.


Les études ont démontré que le parfum doux et caractéristique de la cannelle stimule l'énergie, calme les angoisses, donne un agréable sentiment de "cocooning" et motiverait les personnes qui en hument (avec modération) ou en consomment quotidiennement.

Enfin, vous pouvez également opter pour des décorations à table à base de bâtonnets de cannelle: compositions florales, ronds de serviette, bougies, couronnes, bâton de cannelle comme repose-couteau, à moins que vous ne préfériez utiliser un bâtonnet de cannelle en guise de cuillère pour touiller votre thé, café, chocolat ou lait chaud.

Bref, à consommer ou humer à l'envi... du moins si vous aimez, sachant que de nombreuses personnes sont totalement réfractaires à cette épice très particulière Exclamation

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Dim 15 Jan 2012 - 10:10

DOSSIERS SANTÉ


Sclérose en plaques : une percée prometteuse


Les chercheurs indiquent eux-mêmes qu’il faudra au moins dix à quinze ans avant que leur découverte aboutisse à la mise au point d’un traitement. Néanmoins, leur percée est prometteuse, et peut donner un espoir – raisonnable à ce stade, mais potentiellement formidable - aux patients atteints de sclérose en plaques.

Les équipes des Universités de Cambridge (Angleterre) et d’Edimbourg (Ecosse) qualifient leur percée de « majeure ». Coordinateur de ces recherches et directeur du Centre pour la sclérose en plaques de l’Université de Cambridge, le Pr Robin Franklin explique en fait avoir identifié « un moyen » grâce auquel les cellules souches du cerveau « peuvent être encouragées à réparer les dommages causés par la sclérose en plaques ». Cette maladie grave se traduit par une détérioration de la myéline, l’enveloppe des fibres nerveuses du cerveau et de la moelle épinière. La sclérose en plaques évolue lentement, par poussées et rémissions. A terme, des séquelles fonctionnelles lourdes peuvent s’installer. « Notre méthode ouvre la possibilité d’une nouvelle thérapie régénératrice de cette maladie », souligne Robin Franklin. Des essais cliniques pourraient démarrer dans le courant des cinq prochaines années.


Dernière édition par Said B le Dim 15 Jan 2012 - 10:19, édité 1 fois

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Dim 15 Jan 2012 - 10:15

DOSSIERS SANTÉ


Autisme : la piste génétique se renforce


Les spécialistes sont unanimes à considérer que l’autisme – parmi d’autres troubles psychiatriques – intègre une forte composante génétique. Toutefois, les preuves sont minces. Une étude suédoise, par son ampleur, renforce aujourd’hui cette piste.

Les chercheurs publient leurs conclusions dans l’American Journal of Psychiatry. Ils se sont attardés sur le registre des naissances de jumeaux recensées en Suède entre 1992 et 2000 (soit quelque 11.000 enfants). Ils ont évalué, aux âges de 9 ans et 12 ans, la fréquence des pathologies psychiatriques au sein de cette population. Résultat : les jumeaux monozygotes (les « vrais » jumeaux) présentent une concordance plus élevée que les dizygotes (les « faux jumeaux). Cela signifie en fait que les deux enfants sont davantage susceptibles d’en souffrir si ce sont des « vrais » jumeaux. Et ceci vaut pour l’autisme, mais également pour les troubles déficitaires de l’attention avec hyperactivité (TDAH), les troubles psychomoteurs, ainsi que les tics. Des concordances croisées, d’ailleurs : par exemple, lorsque l’un des enfants est autiste, la probabilité que son « vrai » jumeau présente un TDAH s’élève à 44%, alors qu’elle se situe à 15% s’ils sont dizygotes. Les auteurs de ces travaux appellent à « redoubler d’efforts pour identifier les gènes de prédisposition » à ces pathologies, et singulièrement l’autisme.

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Mar 17 Jan 2012 - 18:47

NEWS


Le corail, la crème solaire du futur Question


Des chercheurs ont découvert le processus grâce auquel le corail se protégeait contre les coups de soleil, et espèrent que l’homme pourra en profiter.

Dans les eaux chaudes, la survie du corail (dit hermatypique) est intimement liée au processus de photosynthèse. Cet animal vit en effet en symbiose avec certaines algues : celles-ci utilisent la photosynthèse – par exploitation de la lumière du soleil – pour fabriquer des aliments exploités par les coraux, pendant que ces derniers produisent des déchets utilisés par les algues… pour la photosynthèse. Pour que ce cycle puisse perdurer, il est donc indispensable que ces coraux évoluent en eaux peu profondes, ce qui les rend du même coup potentiellement vulnérables aux... coups de soleil.

Sauf que, comme l’ont découvert des chercheurs britanniques (King’s College de Londres), en collaboration avec des équipes australienne et américaine, le corail fabrique des composés naturels qui le protègent des rayons ultraviolets. Du coup, expliquent les spécialistes, pourquoi ne pas exploiter ces substances pour les intégrer dans de nouveaux types d’écrans solaires à usage humain Question L’idée consisterait non pas à les extraire des coraux, que l’on sait menacés, mais à les recréer en laboratoire. Une première étape – celle de la compréhension du mécanisme – a été franchie, mais la route est encore (très) longue.

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Mar 17 Jan 2012 - 18:54

NEWS


Rester assise favorise l’embolie pulmonaire


Les femmes qui restent trop longtemps assises s’exposent à un risque doublé d’être victimes d’une embolie pulmonaire.

L’étude a été conduite par le Dr Christopher Kabrhel, attaché au Massachusetts General Hospital de Boston. Après examen des dossiers médicaux et des habitudes de vie de quelque 70.000 infirmières, suivies durant une période dix-huit ans, il a observé que le risque d’embolie pulmonaire était plus que doublé chez celles qui restaient assises (hors temps de travail) plus de 41 heures par semaine – ce qui est énorme, il faut bien le dire – par rapport à celles qui le restaient moins de dix heures.

Ce qui est le plus intéressant, et disons le plus « réaliste », c’est la progression parallèle entre le temps passé assise – signe de sédentarité - et le risque d’embolie pulmonaire. Rappelons que l’embolie pulmonaire (lorsqu’un caillot obstrue le système artériel irriguant le poumon) est la complication majeure de la maladie thrombo-embolique. Le Dr Kabrhel a publié les résultats de son étude dans le « British Medical Journal ».

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Mar 17 Jan 2012 - 18:57

NEWS


Les coiffeurs pour détecter le cancer Exclamation


Les coiffeurs devraient être formés à la détection des signes de cancer de la peau – comme le mélanome – affectant le crâne ou la nuque de leurs clients.

L’étude a été réalisée aux Etats-Unis, mais la pertinence de ses conclusions vaut pour tous. Dans un article publié par la revue « Archives of Dermatology », des chercheurs attachés à l’école de santé publique de Harvard (Boston) indiquent avoir conduit une enquête auprès de quelque deux cents coiffeurs, travaillant dans dix-sept salons d’une même chaîne de la région de Houston.

Un tiers d’entre eux indiquent avoir déjà recherché d'initiative – mais la fréquence n’est pas précisée - des signes de lésions ou d’excroissances suspectes sur la nuque ou le crâne de leurs clients, alors que plus de la moitié ont recommandé au moins une fois à un client de consulter un professionnel de la santé à ce propos. « Les coiffeurs peuvent jouer un rôle important dans la détection du cancer de la peau », indique Elizabeth Bailez, coordinatrice de cette étude. « Il serait opportun de créer un dispositif permettant d’assurer aux coiffeurs une formation poussée, afin qu’ils puissent sensibiliser et conseiller efficacement leurs clients ».

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Mar 17 Jan 2012 - 19:00

CONSEIL DU JOUR


Prendre sa douche avec des points de suture


Il est généralement conseillé de ne pas prendre de douche ou de bain lorsqu'une plaie vient d'être suturée suite à un accident ou une intervention chirurgicale. Mais en réalité, ce n'est pas nécessaire comme l'a prouvé une étude australienne.

Un petit millier de patients fut ainsi divisé en deux groupes. Le premier devait protéger la plaie et la garder au sec durant un minimum de 48 heures. Le deuxième devait retirer le bandage, supposé absorber le sang, après 12 heures et ensuite se laver normalement. Qu'a-t-on constaté Question Le pourcentage d'infection dans les deux groupes s'est révélé plus ou moins identique. Au sein du groupe qui devait garder la plaie au sec, on remarqua l'apparition d'une infection dans 8,4% des cas. Auprès du groupe de contrôle qui avait l'autorisation de se laver, ce pourcentage s'éleva à… 8,9%.

L'étude australienne a donc logiquement conclu qu'après une petite intervention chirurgicale avec points de suture, le patient pouvait se contenter d'appliquer un bandage sur la plaie pour absorber le sang et ensuite se laver normalement.
Il peut bien entendu toutefois également décider de garder la plaie au sec…

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Mar 17 Jan 2012 - 19:06

CONSEIL DU JOUR


Essuie-mains, papier ou sèche-mains automatique : que choisir Question
Il vaut mieux éviter les appareils à air chaud propulsé dans les W.C.



Les appareils électriques à air chaud propulsé dits classiques qui sont utilisés dans les toilettes publiques peuvent occasionner une recrudescence du nombre de bactéries sur les mains après les avoir lavées. De plus, ces « séchoirs » contaminent également les espaces ou les toilettes où ils sont installés. C’est du moins ce qui ressort d’une récente étude britannique.

Les chercheurs qui ont planché sur cette étude sont arrivés aux conclusions suivantes : après avoir lavé et séché leurs mains dans un appareil à air chaud propulsé le nombre de bactéries a augmenté en moyenne de 186% sur le bout des doigts et jusqu’à 230% sur la paume des mains. Sécher les mains avec un appareil à air chaud propulsé à haute vitesse et de nouvelle génération comme le Dyson Airblade ou le Mitsubishi Jet Air augmente le total de bactéries sur le bout des doigts d’environ 53% et seulement de 9% sur la paumes des mains. De plus, de tels appareils qui propulsent de l’air chaud à très haute vitesse (600 km/h) jusqu’à une distance de 2 m peuvent également contaminer les autres personnes présentes dans la pièce et d’autres utilisateurs alors qu’un appareil dit "classique" disperserait des micro-organismes à une distance de seulement 25 cm. Bref, le mieux reste de se laver les mains et de les essuyer à l’aide d’un papier ou d’un mouchoir en papier propre et jetable, à usage unique qui détruirait ainsi jusqu’à 77% des bactéries sur le bout des doigts et à concurrence de 78% sur les paumes des mains. On enregistre peu de contamination d'autres personnes suite à l’utilisation unique de papier pour essuyer les mains.

Les chercheurs recommandent donc d’utiliser uniquement des papiers pour sécher les mains et ce, particulièrement dans les endroits où l’hygiène est une priorité comme par exemple les hôpitaux, les écoles, les centres éducatifs, les maisons de repos, les cuisines et d’autres endroits ou espaces où des repas sont préparés. Il en va de même dans les endroits qui accueillent beaucoup de monde comme les usines, bureaux, restaurants, salles de spectacle, …


Dernière édition par Said B le Mar 17 Jan 2012 - 19:11, édité 1 fois

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Mar 17 Jan 2012 - 19:09

CONSEIL DU JOUR


Se laver les mains pour confirmer une décision !


C’est le Journal international de médecine (Jim) qui nous l’apprend : le lavage des mains permet de valider, de s’en tenir aux décisions que l’on vient de prendre, les choix pour lesquels on a opté Exclamation Les psychologues savaient que ce geste portait une signification symbolique, notamment en facilitant l’effacement de la culpabilité. Voici donc un sens nouveau Exclamation

Dans le cadre de cette étude, publiée par la revue Science, quarante étudiants ont été invités à choisir dix CD musicaux, parmi une trentaine, et à les classer selon leur ordre de préférence. Ensuite, on leur a proposé de leur offrir soit le cinquième, soit le sixième de la liste, à eux de choisir. Après cette décision, et sous le prétexte d’une autre expérience, il a été demandé à la moitié d’entre eux de se laver les mains, et à l’autre de se prononcer sur l’odeur du savon (sans l’utiliser, donc). Retour alors aux CD, avec demande de confirmation, ou d’infirmation, de leur préférence. Résultat : ceux qui s’étaient lavés les mains ont confirmé leur choix initial, aucune n’a changé d’avis ; alors que les autres l’ont pour la plupart modifié. L’expérience a été reproduite, poursuit le Jim, avec de la confiture au lieu des CD, et un antiseptique à la place du savon. « La simple action de se laver les mains s’étend donc clairement du domaine physique au domaine moral, et constitue une aide pour résoudre le doute induit par une décision. Le lavage des mains permet de conforter un choix en diminuant la nécessité de le justifier a posteriori, et en faisant table rase d’une possible remise en cause de soi-même », note le Jim. En d’autres termes, quand vous avez décidé, lavez-vous les mains Exclamation

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Mar 17 Jan 2012 - 19:10

CONSEIL DU JOUR


Pourquoi ajoute-t-on de l'iode dans le pain Question


Les boulangers belges utilisent du sel iodé dans le pain gris. En effet, l’ingestion d’iode est trop faible parmi la population. C’est la raison pour laquelle, le Conseil supérieur de la Santé a recommandé l’utilisation de sel iodé. Le sel contient de l’iode et n’est pas cher.

Pour rappel, l’iode est un oligo-élément essentiel à notre santé : il intervient notamment dans le bon fonctionnement de la thyroïde. Une carence en iode peut entraîner un certain nombre de pathologies, en fonction bien entendu de l’âge des personnes concernées et de l’importance de la carence. Une légère carence peut entraîner un manque d’appétit, de la fatigue, un manque d’énergie, un rythme cardiaque plus lent, une certaine forme de dépression et une diminution de la fertilité.

Une importante carence en iode est appelée « croupe » avec une augmentation de volume significatif de la glande thyroïde qui s’accompagne de problèmes respiratoires, de déglutition. Et tout ceci peut entraîner une hyperthyroïdie.


Une légère carence en iode durant les 3 premières années de vie peut avoir des conséquences pour la croissance du cerveau de l’enfant.

Les femmes enceintes et les femmes qui ont un désir d’enfant doivent dès lors manger fréquemment du poisson et des crustacés et prendre des suppléments alimentaires enrichis en iode, spécialement mis au point pour cette catégorie de la population.

Le sel iodé est vivement recommandé à la place du simple sel de cuisine notamment lors de la préparation des repas à domicile mais aussi dans les restaurants et dans le pain Exclamation Il s’agit de la solution la plus simple mais qui permet de toucher le plus grand nombre de personnes car le pain est réellement l’aliment de base. Cette initiative est suivie avec succès dans la majorité des pays européens.

Les boulangers ne sont pas obligés d’utiliser du sel iodé mais cela leur est vivement recommandé. On le voit d’ailleurs sur les emballages des pains préemballés.

Les personnes atteintes d’hyperthyroïdie peuvent consommer du pain enrichi en sel iodé à la condition qu’elles suivent un traitement adéquat. L’ajout de sel iodé ne modifie en rien le goût du pain (15 mg d’iode par kg de sel). C’est ainsi que dans 100 g de pain, on retrouve environ 1,25 g de sel.

Même, vu les quantités utilisées, les personnes allergiques à l’iode peuvent consommer du pain sans aucun risque. De plus, de telles allergies n’existent que rarement et le terme est tronqué puisque l’iode n’est pas responsable d’une réaction allergique mais d’une légère intolérance. Tous les produits enrichis en iode n’entraîneront pas une réaction. Les fruits de mer riches en iode peuvent provoquer des réactions. On parlera dans ces cas-là d’une intolérance aux fruits de mer. De plus, le type d’iode ajouté au pain ne provient pas des mêmes substances que l’iode présent dans les fruits de mer…bref, feu vert pour le pain iodé Exclamation




_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Mar 17 Jan 2012 - 19:20

CONSEIL DU JOUR


Les poux n’auront pas le dessus Exclamation


Hantise des parents d’enfants scolarisés, les poux sont coriaces. Mais ils n’auront pas le dessus Exclamation L’Académie américaine de pédiatrie vient de formuler de nouvelles recommandations pour combattre efficacement la pédiculose. Voici les messages clés.

1° La pédiculose est surtout gênante en raison des démangeaisons qu’elle provoque et de la contagiosité importante, mais elle n’est pas dangereuse en soi.
2° Seules les personnes sur lesquelles des poux ont effectivement été trouvés doivent être traitées.
3° Les options thérapeutiques sont de trois ordres.
- La technique consistant à peigner les cheveux mouillés doit être répétée au moins quatre fois sur une période de quatorze jours, soit tous les trois à quatre jours. Certains arguments plaident en faveur de cette prise en charge en première intention : elle permet d’éviter un traitement par des pédiculicides (voir plus loin), elle est inoffensive, ne coûte rien, ne pose pas de problèmes de résistance et est relativement efficace lorsqu’elle est conduite correctement.
- Le traitement local avec un pédiculicide agissant par un effet neurotoxique. On en citera trois : malathion, perméthrine et depalléthrine (avec butoxide de pipéronyle). Si l’on trouve encore des poux vivants après une semaine, il y a lieu de répéter le traitement. Ces pédiculicides sont déconseillés chez les enfants de moins de 6 mois, chez les femmes enceintes et en période d’allaitement. L’Académie américaine de pédiatrie ajoute que le malathion est contre-indiqué chez les moins de 2 ans, et la prudence est de mise jusqu’à l’âge de 6 ans. Lorsque des poux persistent après deux applications à sept jours d’intervalle, il y a lieu de passer à un autre pédiculicide ou de changer d’option thérapeutique.
- Le traitement local par la diméticone, un pédiculicide qui forme un film asphyxiant autour des poux. Une seconde application est nécessaire après sept jours.

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Mar 17 Jan 2012 - 19:26

CONSEIL DU JOUR


Le vinaigre, l'allié de votre santé Exclamation


Les variétés de vinaigre se comptent... à la cuillère dans les étals des épiceries fines. Vinaigre blanc, vinaigre de framboise, vinaigre à l'estragon, vinaigre aux herbes, aux algues, de Xérès, balsamique, de cidre, etc. Il y en a pour tous les goûts et toutes les couleurs... Outre l'utilité en cuisine, le vinaigre permet de soulager certains bobos et inconforts.

Ainsi, côté chevelure,
sachez que rincer les cheveux avec de l'eau tiède additionnée de vinaigre blanc permet de lutter contre les pellicules mais également de redonner brillance et éclat aux cheveux les plus ternes. Au quotidien, frictionnez votre chevelure le matin avec quelques gouttes de vinaigre blanc.

Appliquez un coton imbibé de vinaigre de cidre sur des verrues plantaires récalcitrantes. Couvrez ensuite à l'aide d'un pansement stérile et renouvelez ce soin aussi longtemps que nécessaire.

Le vinaigre de cidre permettrait également d'assécher les aphtes dus, par exemple, à l'ingestion de certains aliments (emmental, ananas, kiwi, etc.). Appliquez le vinaigre à l'aide d'un coton-tige sur l'ulcération. Vous pouvez également faire un bain de bouche en diluant deux ou trois clous de girofle dans un bol d'eau chaude additionnée d'une cuillère à soupe de vinaigre blanc. Faites un bain de bouche deux fois par jour avec cette préparation dès qu'elle sera tiède.

En cas de crampes dans le mollet, appliquez des compresses à base de vinaigre blanc et d'eau tiède. Frictionnez également les gambettes avec du vinaigre blanc.

Enfin, n'oubliez pas que le vinaigre permet de brûler des calories et de réguler l'appétit. N'hésitez donc pas à arroser vos salades, crudités ou entrées d'un filet de vinaigre... cela permettra de limiter le nombre de calories à ingérer.

Attention, toutefois, reflux gastro-oesophagien et maux d'estomac ne font pas bon ménage avec le vinaigre Exclamation


Dernière édition par Said B le Mer 18 Jan 2012 - 19:53, édité 1 fois

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Mer 18 Jan 2012 - 19:49

NEWS


Interdiction de fumer : la mortalité dégringole en quelques mois Exclamation

La santé de la population s’améliore à un rythme incroyablement rapide dès que l’exposition à la fumée du tabac diminue notablement.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne faut pas attendre de longues années avant que la réduction du tabagisme actif et passif donne des résultats bénéfiques. Une étude conduite par des chercheurs de l’université de Liverpool (et détaillée dans la revue « The Lancet ») indique que les effets positifs peuvent s’exprimer à une échéance de quelques mois. Il en va ainsi aussi, mais dans un délai plus long, lors de l’adoption de comportements alimentaires sains.

Les auteurs de ces travaux ont analysé une masse colossale de données provenant de multiples recherches. Ils expliquent : « Nous observons que les interdictions de fumer et les recommandations en matière d’alimentation permettent d’importantes améliorations sur le plan de la santé individuelle et collective, et dans un délai beaucoup plus court que nous ne l’imaginions, sur une échelle parfois de quelques mois plutôt que de quelques années ou décennies. » Ils citent, à titre d’exemple, une étude menée dans la ville américaine d’Helena, où une diminution rapide des hospitalisations pour infarctus a été enregistrée dès la mise en place d’une législation anti-tabac extrêmement sévère ; alors qu’après l’abrogation de cette même loi, la tendance est repartie tout aussi rapidement à la hausse.

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Mer 18 Jan 2012 - 19:53

NEWS


Donner le sein Question Encore faut-il qu'il y ait du lait Exclamation


Le manque de lait s’inscrit comme la cause principale d’arrêt de l’allaitement maternel, selon un sondage réalisé en France.

L’enquête a été conduite auprès d’un échantillon représentatif de six cents mères d’un enfant âgé de moins d’un an. Parmi celles qui ont arrêté de donner le sein avant l’échéance de six mois recommandée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), quatre sur dix pointent le manque de lait comme raison première, suivi par la fatigue (30%) et la reprise du travail (20%).

La quasi-totalité des femmes (92%) s’accordent à considérer que l’allaitement maternel renforce les défenses immunitaires du nourrisson, une grande majorité (84%) affirment avoir allaité parce qu’elles en ont eu envie, alors que 79% indiquent que ces moments permettent de nouer un contact privilégié avec l’enfant.

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Mer 18 Jan 2012 - 19:59

CONSEIL DU JOUR


Le froid ne tue pas les microbes Exclamation


Tordons le cou à une idée reçue qui affirme que dès que le thermomètre affiche des températures en baisse, proches de zéro ou carrément négatives, les microbes seraient tués, bref que lorsqu'il gèle, les microbes sont bel et bien absents et qu'on ne risque plus rien.

Le raccourci est malheureusement un peu simpliste et rapide...

L'adage populaire "le froid, c'est bon pour la santé" n'est, en effet, pas tout à fait exact Exclamation Si les microbes ne résistaient pas aux températures négatives, on pourrait alors se demander pourquoi on enregistre des pics d'épidémies de gastro-entérite et de grippe en hiver Exclamation

Sachez que le froid ne vous empêchera pas de tomber malade mais qu'il pourrait, dans certains cas, atténuer les risques de contagion de certaines affections virales... Explications: les bactéries et les virus sont très résistants et ce n'est donc pas un thermomètre sous zéro qui risque de les effrayer Exclamation Chaque microbe a une fourchette de températures préférentielles pour se multiplier et donc se propager. C'est ainsi que les micro-organismes sont à leur aise entre +10 et +50°C. Lorsqu'il fait, par exemple, - 5C°, ils ne sont pas éliminés par le froid glacial mais leur développement est quelque peu ralenti, comme engourdi par... le froid Exclamation

Plus on descend vers le négatif, plus le cycle de reproduction est affaibli. Certains scientifiques parlent d'hibernation microbienne. Néanmoins, lorsque les températures flirtent avec les -10 °C, les risques sont toujours réels que vous attrapiez une infection, etc. En effet, les virus et autres bactéries sont certes endormis ou moins vigilants mais ils restent bien présents. Dès qu'ils pénètrent à l'intérieur de notre organisme (par exemple via les mains, le nez, la bouche, des gouttelettes de salive en suspension dans l'air), où la température interne s'élève à 37°C, ils se multiplient en nombre à grande vitesse causant ainsi une infection.

La vigilance, même par météo hivernale, contre les microbes est donc toujours de mise: se laver les mains plusieurs fois par jour, surtout après avoir été aux toilettes, avant de manger, mais aussi utiliser des mouchoirs en papier à usage unique, des couverts et de la vaisselle propre et à usage individuel... ou encore limiter les endroits confinés et surchauffés.


Dernière édition par Said B le Dim 22 Jan 2012 - 6:44, édité 1 fois

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Dim 22 Jan 2012 - 6:24

NEWS


Le venin d’araignée contre le cancer Exclamation


Des chercheurs australiens ont réussi, grâce à des protéines extraites du venin d’araignée, à stopper la croissance de cellules cancéreuses humaines… injectées à des souris.

Il s’agit d’une première étape – importante néanmoins - dans le processus de développement d’un traitement à usage humain. Les toxines contenues dans le venin d’araignée intéressent de longue date les spécialistes, en raison de leur potentiel pharmacologique. En l’occurrence, l’expérience a été conduite par une équipe de l’université du Queensland (Brisbane), qui a administré une protéine spécifique à des rongeurs développant une forme humaine de cancer mammaire. Il s’est avéré que cette substance avait ralenti de 70% la croissance des cellules tumorales « primaires », alors qu’elle s’est révélée encore plus efficace sur le contrôle des métastases.

En fait, plutôt que de détruire les cellules cancéreuses, elle en empêche la multiplication ; tout en bloquant la formation de nouveaux vaisseaux sanguins, facteurs de croissance majeur des tumeurs. Les chercheurs, qui intervenaient dans le cadre d’un congrès de l’American Chemical Society, affirment que des essais cliniques pourraient débuter chez l’homme à une échéance pas si éloignée que cela.

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Dim 22 Jan 2012 - 6:32

NEWS


Soja à la ménopause : quel intérêt Question


Une supplémentation en soja ne semble pas induire d’effets bénéfiques majeurs sur les symptômes liés à la ménopause.

L’étude, publiée dans la revue « Archives of Internal Medicine », a été réalisée par une équipe de l’université de Miami. Point de départ : alors que les traitements hormonaux de substitution sont sujets à de lourdes controverses en raison de leurs effets indésirables potentiellement graves, il semble intéressant de se tourner vers des composés naturels, aux propriétés oestrogéniques, afin de limiter les manifestations (très) désagréables, voire invalidantes, de la ménopause (bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, troubles du sommeil…, et à plus long terme ostéoporose). Il en va ainsi des isoflavones du soja.

Des chercheurs américains ont donc procédé à des recherches visant à déterminer l’intérêt, dans ce contexte, d’une supplémentation de soja. Ils ont recruté quelque 250 femmes, âgées de 45 à 60 ans : la moitié ont reçu l’équivalent de 200 mg d’isoflavones par jour, les autres un placebo (substance par définition inactive), et ceci durant une période de cinq ans. En ce qui concerne l’ostéoporose, aucune différence significative n’a été observée, au terme du suivi, en ce qui concerne la perte de densité minérale osseuse (colonne vertébrale, hanche et col du fémur). Idem pour les symptômes péri-ménopausiques.

Faut-il pour autant jeter ses comprimés de soja à la poubelle Question Disons que le soja présenterait des vertus intéressantes sur d’autres plans (santé cardiovasculaire et prévention du cancer du sein); et qu’il n’est pas exclu qu’il soit bénéfique pour l’une ou l’autre femme à l’approche de la ménopause.

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Dim 22 Jan 2012 - 6:35

NEWS


Obésité : maigrir peut être… contre-indiqué Exclamation


Pour autant qu’elles ne présentent aucun autre problème de santé, les personnes obèses ne doivent pas chercher à tout prix à maigrir.

Ainsi que l’explique le Pr Jennifer Kuk, de l’université York (Toronto) : « Nos résultats remettent en question l’idée que toutes (insistons sur le « toutes », Ndlr) les personnes obèses ont besoin de perdre du poids. En outre, il est possible qu’essayer à tout prix de maigrir puisse être plus néfaste que de stabiliser son poids, même à un niveau élevé, tout en optant pour un mode de vie sain, incluant l’activité physique et un alimentation équilibrée intégrant beaucoup de fruits et de légumes ».

Voilà donc un point de vue qui nuance les recommandations habituelles, sans pour autant contester leur pertinence sur un plan général. Il repose sur le suivi, durant une période de seize ans, de quelque six mille Américains obèses, dont on a comparé le risque de mortalité avec celui auquel s’exposent des sujets plus minces. Les auteurs observent que les personnes obèses sans déficiences physiques, psychologiques ou physiologiques n’ont aucune raison de se faire du souci, en termes d’espérance de vie. De fait, cependant, elles ne constituent pas la majorité – loin s’en faut – des personnes présentant un excès de poids sévère.

Ceci étant, et fondamentalement, les chercheurs insistent sur le fait que l’indice de masse corporelle (IMC) ne peut suffire à établir un « profil de risque », et déterminer seul qui devrait perdre du poids. Ils conseillent, à cet égard, de recourir à un outil d’évaluation développé récemment, l’EOSS (pour « Edmonton Obesity Staging System »). Cette grille repose des critères traditionnels comme l’IMC et le tour de taille, mais aussi sur des paramètres cliniques – diabète, hypertension… -, sociaux (qualité de vie, activité professionnelle, mobilité…) et psychologiques (dépression, solitude…). L’étude est publiée dans la revue « Applied Physiology, Nutrition and Metabolism ».

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Dim 22 Jan 2012 - 6:39

NEWS


De mauvaises dents peuvent tuer Exclamation


Confirmation du lien entre maladies parodontale et cardiovasculaire : le risque de décès est réel, surtout dans les tranches d’âge intermédiaires.

Cette étude, publiée dans la revue « Atherosclerosis », vient compléter une longue série ; et appuie l’importance d’une hygiène bucco-dentaire stricte (brossage des dents au moins deux fois par jour, usage du fil dentaire et visite annuelle chez le dentiste). Les chercheurs ont cette fois exploré l’association entre les maladies du parodonte – les tissus de soutien de la dent – et le risque de décès d’origine cardiovasculaire (infarctus et accident vasculaire cérébral).

Quelque dix mille sujets résidant aux Etats-Unis et âgés de plus de 30 ans ont été classés en trois groupes : pas de maladie parodontale, maladie parodontale légère et maladie parodontale sévère. Résultat : le risque de décès par infarctus ou par AVC est sensiblement plus élevé chez les hommes de 30 à 64 ans présentant une maladie parodontale sévère. En revanche, le lien n’a pas été établi, de manière concluante, chez les hommes de plus de 65 ans, pas davantage que chez les femmes, quel que soit leur âge. Un biais statistique Question C’est possible. En tout cas, les chercheurs ne s’expliquent pas cette différence.

Le message, lui, est clair : respect, par tous, des règles d’hygiène bucco-dentaire Exclamation

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Dim 22 Jan 2012 - 6:42

NEWS


Les jeux vidéo modifient le cerveau Exclamation


Les jeunes assidus aux jeux vidéo présentent une partie du cerveau plus développée avec, comme effet, une capacité de prise de décision plus rapide.

C’est comme si leur cerveau était « modelé » par la pratique intensive du jeu. Une équipe de chercheurs européens et canadiens a eu recours à l’imagerie médicale pour explorer la structure cérébrale de quelque 150 adolescents, âgés de 14 ans, séparés en deux groupes, selon qu’ils étaient « accros » (plus de neuf heures par semaine) ou non aux jeux vidéo. Et il s’est avéré (détails dans la revue « Translational Psychiatry ») qu’une zone du cerveau appelée striatum ventral était nettement plus développée chez les joueurs assidus.

Or, comme cela a ensuite été démontré par IRM fonctionnelle, cette particularité induit une plus grande rapidité lors de la prise de décision (pas uniquement dans un contexte ludique), avec une sensibilité accrue à la récompense (l’acte appelle une gratification). Les jeux vidéo modifient-ils la personnalité Question C’est toute la question.


Dernière édition par Said B le Lun 23 Jan 2012 - 17:16, édité 1 fois

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Dim 22 Jan 2012 - 6:48

CONSEIL DU JOUR


Les taches de rousseur sont inoffensives


Les taches de rousseur sont de petites taches de couleur brun clair qui apparaissent sur la peau surtout dans le décolleté, le haut du dos, les bras et le visage à des endroits cutanés où la mélanine est davantage présente qu’à d’autres places. Leur taille est environ de 2 à 4 mm. Elles deviennent parfois plus grandes jusqu’à atteindre 1 cm. Elles apparaissent souvent groupées et sont symétriques : on en dénombre ainsi aussi bien à droite qu’à gauche du visage.

Les taches de rousseur sont l’apanage des roux et des personnes qui ont une peau claire voire laiteuse et donc un phototype I très sensible au soleil. Sous l’influence des UV, elles apparaissent encore davantage et revêtissent une couleur plus sombre. Le soleil est donc à éviter. De nouvelles taches de rousseur peuvent apparaître à tout âge…même chez les seniors. Les taches de rousseur considérées par certains comme charmantes sont totalement inoffensives, sans danger ou risques de cancer cutané. Il ne s’agit pas de taches de naissance, elles ne peuvent pas se développer et donner lieu à des mélanomes ou autres pigmentations cancéreuses.

Si les taches de rousseur vous sont insupportables et inesthétiques, il vous suffira dans un premier stade d’éviter l’astre doré ou d’utiliser tous les jours un écran total sur les zones concernées afin d’éviter une hyperpigmentation et surtout un assombrissement des dites taches.

Des produits cosmétiques permettent comme un fond de teint de les camoufler judicieusement mais c’est une opération à répéter tous les jours. Un laser pigmentaire peut réduire leur intensité et même les faire disparaître. Un ou deux traitement(s) devrait suffire. L’avantage d’une thérapie au laser est que le risque de développer des cicatrices est très réduit. Enfin, il existe également des crèmes dépigmentaires qui blanchissent la peau, des peelings chimiques ou encore des méthodes de coagulation. Demandez conseil à votre dermatologue.

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Dim 22 Jan 2012 - 7:00

CONSEIL DU JOUR


Les boutons de fièvre ou Herpès simplex type 1


Un Belge ou autre sur cinq souffre régulièrement de boutons de fièvre ou d’herpès labial qui généralement apparaît autour des lèvres. Certes fortement inesthétiques, ces boutons dits de fièvre, même si cette appellation est tronquée car ils n’apparaissent pas que chez les personnes fiévreuses, sont surtout douloureux et particulièrement contagieux Exclamation

• Rappelons que l’herpès simplex de type 1 occasionne des boutons de fièvre et que
l’herpès de type 2 entraîne, quant à lui, un herpès génital qui peut également toucher, suite à des contacts oro-génitaux, les muqueuses de la bouche et également les lèvres.
• D’autres virus herpétiques sont responsables entre autres de la rubéole et du zona.

Les boutons de fièvre sont douloureux et contagieux

• Environ 8 Belges sur 10 seraient porteurs d’un Herpès simplex de type 1 alors qu’un Belge sur 4 développerait des anticorps contre le virus de type 2. La transmission se fait généralement durant l’enfance, souvent de la mère à l’enfant. La plupart des gens sont contaminés avant l’âge de 5 ans. Le virus ne peut être transmis que par contacts intimes c’est-à-dire par exemple via des baisers. Lors de la primo-infection, il ne se passe généralement pas grand-chose.

• Cependant, le virus reste présent au sein de l’organisme mais sous forme latente. Il pourra être réactivé lors des périodes de stress, de grosse fatigue et d’une diminution de l’immunité : les examens ou blocus, lors d’un refroidissement.
Les règles ainsi qu’une utilisation abusive de bancs solaires peuvent aussi réactiver le virus et faire apparaître de disgracieux boutons de fièvre qui viennent ourler le contour des lèvres.

• Environ 1 porteur du virus Herpès simplex de type 1 sur 5 enregistre environ 3 fois par an une éruption cutanée de ce type. Chez les enfants, l’apparition de tels boutons peut s’accompagner de fièvre, de douleurs musculaires et même d’une inflammation généralisée des muqueuses buccales. Notez et, on ne le répétera jamais assez, que les boutons de fièvre n'impliquent pas nécessairement d'avoir de la fièvre mais qu’ils peuvent néanmoins bel et bien apparaître lorsqu’un organisme présente une forte poussée de fièvre.

• Parmi les symptômes, on enregistre une sensation de brûlure, des picotements, des tiraillements, des élancements qui peuvent précéder l’apparition dudit bouton. On observe des pustules emplies d’un liquide jaunâtre qui sèchera jusqu’à former une croûte.

Contamination

• L’herpès labial est particulièrement contagieux pour le patient qui en souffre mais surtout pour toute personne qui entre en contact avec une personne touchée : via un contact direct (baiser) mais aussi via les mains. Il conviendra de se laver fréquemment les mains après avoir touché ledit bouton, les lèvres et les zones touchées.

• N’oublions pas que le virus peut également se propager via les serviettes de toilette (en tissu éponge), les mouchoirs en tissu non jetables, le blaireau, le rasoir, les gants de toilette, les tubes de rouge à lèvres,la brosse à dents, le gobelet à dent, les verres et les tasses, les couverts, les serviettes en tissu, le fil dentaire etc…

• Afin d’éviter une dégradation voire aggravation des symptômes mais également une contamination rapide, il convient d’éviter de toucher voire de triturer ledit bouton. Les boutons de fièvre sont contagieux jusqu’à ce qu’ils soient complètement desséchés.

Traitements

• Dans les circonstances normales, un bouton de fièvre disparaîtra spontanément endéans les 7 à 10 jours. Appliquer des compresses froides voire chaudes peut aider. Des patchs à usage spécifique peuvent être utiles. Il n’est pas nécessaire de consulter un médecin dès l’apparition dudit bouton. Une consultation médicale sera utile si le bouton n’a pas disparu après 2 semaines. Il se pourrait dès lors que le bouton se soit surinfecté et il conviendra alors de traiter médicalement cette infection bactérienne. Sans traitement, des cicatrices inesthétiques pourraient apparaître.

• Les personnes qui présentent une immunité déficiente suite par exemple à une maladie chronique pourraient constituer un groupe à risque qui nécessite un suivi médical rigoureux. Une contamination via le virus Herpès simplex type 1 pourrait se propager à d’autres endroits du corps .C’est souvent le cas chez les personnes qui souffrent de dermatite atopique. On dénombre des pommades antivirales à appliquer dès l’apparition du bouton tout comme des patches à poser sur la zone concernée qui assècheront la pustule et qui diminueront la durée de vie du bouton et surtout qui réduiront la durée de l’infection et donc sa contamination. Ces pommades et/ou patches sont disponibles en officine sans ordonnance.

• Pour les personnes qui sont fréquemment touchées par ce type de problème, il existe des médicaments à prise orale sur prescription médicale qui permettent de freiner l’apparition d’autres éruptions cutanées et d’atténuer la gravité des symptômes en cas d’éruption virale. Des patchs sont également disponibles. N’oubliez surtout pas de consulter un médecin si vous faites de la fièvre, si les boutons sont accompagnés de fortes douleurs et si les éruptions cutanées sont fréquentes, vous pourriez souffrir d’une maladie immunitaire que vous ignoreriez.

Lien avec la rubéole et l'herpès zoster zona

Comme nous l’avons susmentionné, on dénombre différentes formes de virus herpétiques. La varicelle et le zona appartiennent également à la famille de ce type de virus. La varicelle apparaît généralement durant l’enfance comme une primo-infection, particulièrement contagieuse mais relativement inoffensive chez les enfants (ce qui n’est pas le cas à l’âge adulte). La majorité de la population aura généralement été infectée un jour ou l’autre. Ceux qui ont fait la varicelle présentent contre cette maladie infantile une immunité à vie.

Autrement dit, on ne fait la varicelle qu’une seule fois. Mais cela ne signifie pas pour autant que le virus aura quitté l’organisme. Après cette primo-infection, il s’endort pour rester latent. Il pourra ainsi se réveiller quand il voudra (souvent en cas de problèmes d’immunité, de grosse fatigue, de nervosité, suite à un choc émotionnel etc…).
C’est la raison pour laquelle, certains adultes qui ont fait la varicelle durant l’enfance développent un zona à l’âge adulte Exclamation

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Dim 22 Jan 2012 - 7:04

CONSEIL DU JOUR


Les fruits et légumes, armes de séduction massive Exclamation


Manger des fruits comme les pêches, les nectarines et les prunes permettrait de renforcer l’éclat de sa peau et du même coup son pouvoir de séduction. Selon une étude britannique, publiée dans la revue spécialisée Evolution and Human Behavior, la consommation de fruits pigmentés exprimerait ses bienfaits tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de notre corps.

Attaché à l’Ecole de psychologie expérimentale de l’Université de Bristol (Royaume Uni), le Dr Ian Stephen ont conduit une étude dont les résultats concluent que les personnes qui mangent des quantités importantes de fruits et de légumes chaque jour sont celles qui présentent la peau la plus éclatante. Ce phénomène serait lié à l’action des caroténoïdes, aux propriétés antioxydantes qui neutralisent les effets physiologiques du stress. « Pour afficher un teint de peau plus sain et plus séduisant, il faut privilégier une alimentation riche en fruits et légumes, plutôt que d’opter pour des bains de soleil », affirme Ian Stephen. Et les pigments non seulement améliorent l’apparence de la peau, mais agissent en plus sur le potentiel attractif de l’individu, lui permettant ainsi de séduire (potentiellement) davantage de partenaires.

« Cette stratégie est commune chez les animaux », poursuit le chercheur. « Ils s’accoupleront plus volontiers avec des partenaires en bonne santé apparente, par exemple ceux qui affichent un plumage vif pour ce qui concerne les oiseaux. Notre étude est la première à démontrer que cela vaut également pour l’être humain. » Nous voilà prévenus.

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Dim 22 Jan 2012 - 7:06

CONSEIL DU JOUR


De la super colle pour protéger les ongles


La prise en charge thérapeutique de l’onychotillomanie s’avère aussi difficile que de prononcer ce terme médical, qui recouvre la manie compulsive de se ronger continuellement les ongles. Après tâtonnements, un médecin américain vient peut-être de trouver un moyen de lutte efficace.

Dans un courrier adressé à la revue spécialisée Archives of Dermatology, ce dermatologue exerçant dans le Missouri fait état d’un « truc » qui a donné, dit-il, d’excellents résultats auprès de ses patients. Son expérience porte sur une forme particulière d’onychotillomanie (ou onychophagie), la dystrophie médiane de Heller, qui présente un aspect de gouttière parcourant les ongles des pouces. Elle est provoquée par un tic de refoulement de la cuticule, le repli cutané situé à la base de chaque ongle. « Les patients ont rarement conscience du geste qui aboutit à la déformation de l’ongle », expliquent nos confrères du Journal international de médecine (JIM), ce qui rend le traitement d’autant plus compliqué.

Le dermatologue américain a proposé à une dizaine de ses patients à mettre un peu de colle forte (cyanoacrylate) à la base de l’ongle. L’application a été répétée une à deux fois par semaine. « La présence de ce produit, reconstituant artificiellement la cuticule, permet au patient de prendre conscience du geste répétitif, et éventuellement d’y renoncer », poursuit le JIM. La colle permet aussi de protéger la zone traumatisée. Les résultats obtenus sont semble-t-il remarquables.



_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Ben le Dim 22 Jan 2012 - 7:09

CONSEIL DU JOUR


Les répercussions psychologiques de l’acné


Il semble évident d’affirmer que l’acné – surtout dans sa forme sévère – engendre des répercussions psychologiques chez l’adolescent qui en souffre. Pourtant, toutes les études consacrées à ce sujet ne concordent pas. Il en va ainsi de cette enquête réalisée en Australie, et dont les résultats sont publiés dans la revue spécialisée Dermatology.

Les chercheurs se sont penchés sur le cas de 244 élèves, âgés de 14 à 17 ans. Ils ont déterminé le nombre d’entre eux qui présentaient une acné, son degré de gravité, ainsi qu’un impact éventuel sur leur état psychique. Ces patients – traités – ont été suivis durant un an. « Les auteurs n’ont pas mis en évidence de lien entre troubles psychiques et la présence d’une acné, quelle que soit son degré de sévérité », relève le Journal international de médecine (JIM). Des résultats étonnants, qui demandent confirmation, et qui peuvent s’expliquer par trois facteurs : 1°) l’étude a porté sur une population scolaire générale, et donc pas sur un groupe spécifique de jeunes acnéiques, 2°) l’efficacité des traitements tempère l’impact psychologique, et 3°) ces patients ont été suivis durant une longue période, contrairement à d’autres études qui n’interviennent qu’à un moment donné, singulièrement lors de la consultation chez le dermatologue. L’évolution dans le temps semble donc présenter une importance majeure. Une étude antérieure, finlandaise cette fois, n’avait pas observé de difficultés psychologiques majeures chez les adolescents acnéiques, par rapport aux jeunes de leur âge qui ne souffrent pas de ce problème. Certes, des soucis relationnels peuvent être ressentis (repli sur soi, liaisons amoureuses…), mais ils seraient transitoires et n’engendreraient pas un surplus de troubles d’ordre psychiatrique.



Dernière édition par Said B le Lun 23 Jan 2012 - 17:31, édité 1 fois

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.
avatar
Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 6700
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SITE SCIENTIFIQUE/PASSION SANTE/Le site de votre bien être.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum