ESSAI Kawasaki Versys 1000 : Une philosophie du décalage.