Documentaires Vidéos Reportages: MONUMENTS.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Documentaires Vidéos Reportages: MONUMENTS.

Message par Ben le Sam 28 Sep 2013 - 23:25

New York City : Manhattan, Bronx, Queens, Brooklyn, Staten Island

New York est trop souvent assimilée à Manhattan. Pourtant, quatre autres boroughs (districts) complètent New York City : Manhattan, le Bronx, Queens, Brooklyn et Staten Island. Visite guidée.

Manhattan au sud est une étroite bande de terre. Pourtant c’est une puissance économique et financière sans pareil. Ce quartier des affaires centralise quelques uns des plus beaux buildings et musées du monde. Le Bronx quant à lui souffre de sa mauvaise réputation même si la ville accueille les New York Yankees, Little Italy… Le Queens, le plus grand des boroughs est le district de la diversité culturel et Staten Island, celui du calme, du repos et des sports nautiques.

Une visite agréable de Big Apple. Tous les incontournables sont mentionnés mais aussi tout ce que le visiteur doit savoir de la ville.




Dernière édition par Said B le Sam 19 Juil 2014 - 19:26, édité 4 fois

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Tenture de l’Apocalypse

Message par Ben le Dim 29 Sep 2013 - 19:15

La Tenture de l’Apocalypse

La Tenture de l’Apocalypse d’Angers est la plus grande tapisserie parvenue jusqu’à nous. Commandée au XIVe siècle par le Duc d’Anjou, il a fallu 8 ans pour la réaliser. Par chance, elle est redécouverte et finalement classée Monument historique au XIXe siècle. Tout en relatant le destin exceptionnel de cette toile, le réalisateur s’interroge sur le message qu’elle délivre. La Tenture illustre les visions de saint Jean consignées dans le livre de l’Apocalypse, texte qui clôture la Bible. Mais les représentations de fléaux divins, d’hommes torturés par des bêtes hideuses rendent la Tapisserie hermétique et mystérieuse pour le visiteur contemporain. C’est dans le texte de saint Jean et dans son interprétation, que le film puise les explications aux représentations allégoriques de la Tenture.


_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Bunkers Secrets D’Hitler

Message par Ben le Dim 29 Sep 2013 - 19:17

Les Bunkers Secrets D’Hitler

Hitler avait un autre rêve qui l’obnubilait, celui de construire une cité idéale, véritable démonstration de la puissance allemande. Cette cité devait s’appeler Germania.
Si la guerre a mis en pause le projet pharaonique de la nouvelle Berlin, les ingénieurs et ouvriers n’ont pas pour autant chômé. Berlin étant devenue la cible privilégiée des bombardements alliés, il a fallu créer en urgence un nombre incalculable de bunkers où la population de plus de 4 millions de personnes au début de la guerre, pourrait venir trouver refuge pendant les attaques. De nouveaux bâtiments militaires quasiment indestructibles ont également vu le jour, d’autres bâtiments publics ont eu leurs fondations et leurs enceintes réaménagées.



_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Une vallée des Rois en Chine

Message par Ben le Dim 29 Sep 2013 - 19:22

Une vallée des Rois en Chine

La Chine compte de très nombreux tumulus de forme pyramidale, situés dans un rayon de cent kilomètres autour de X’ian, la capitale de la province de Shaanxi. Découvertes au début du XXe siècle par les Européens, ces pyramides abritent des sépultures de taille variable. Les plus grandes, au nombre de 65, ont été bâties en l’honneur des premiers empereurs, qui croyaient à la vie dans l’au-delà. L’un de ces édifices, qui a nécessité le travail de 700 000 hommes, renferme la dépouille de l’empereur Qin, conquérant et unificateur de la Chine au IIIe siècle avant J.-C., dont on connaît la gigantesque armée de terre cuite réalisée pour son mausolée.


_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Colditz, les Evades de la Forteresse d’Hitler

Message par Ben le Dim 29 Sep 2013 - 19:23

Colditz, les Evades de la Forteresse d’Hitler

Le célèbre château de Colditz, situé en Saxe, à proximité de Leipzig et de Dresde, fut pendant la Seconde Guerre mondiale la prison de plusieurs centaines d’officiers alliés. L’armée allemande y envoyait les détenus ayant tenté de s’échapper d’un camp de prisonniers ordinaire. Certains captifs de marque, comme le neveu de Winston Churchill, servaient à Hitler de monnaie d’échange.


_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le Marcheur de Pise

Message par Ben le Dim 29 Sep 2013 - 19:25

Le Marcheur de Pise

« Le Marcheur de Pise » est le « Carnet filmé » que Gérard Courant a tourné le 29 novembre 2012 à Pise (Italie).

« Le Marcheur de Pise » est, en caméra subjective, une errance à travers la ville de Pise, en Italie.
Le film est une prouesse technique : il est fait d’un seul plan-séquence de 62 minutes filmé caméra à la main.
Il commence en dehors des remparts puis entre dans la vieille ville par la Piazza Duomo avec la tour penchée. Le film continue en sillonnant les petites rues du centre ville et emprunte le Borgo Stretto, franchit l’Arno par le Ponte di Mezzo, poursuit sa déambulation par le Corso Italia, revient vers l’Arno et le franchit par le Ponte della Fortezza. Il se termine sur la Piazza Garibaldi.

« Le Marcheur de Pise » est dédié à l’artiste vidéo Robert Cahen ».



_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le Port englouti de Constantinople

Message par Ben le Dim 29 Sep 2013 - 19:27

Le Port englouti de Constantinople

Au coeur d’Istanbul d’énormes travaux de voirie ont permis de mettre au jour trente-sept épaves maritimes contenant encore leur chargement. Dans un état de conservation exceptionnel, cet ensemble archéologique proviendrait de l’ancien port de la ville, construit sous Théodose II, en activité entre les Ve et Xe siècles après Jésus-Christ.


_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Paris Mystères

Message par Ben le Dim 29 Sep 2013 - 19:34

Paris Mystères

Ce voyage dans les sous-sols parisien commence dans le 19eme arrondissement, non loin de la Place des Fêtes, pour visiter les dessous d’un regard peu connu, « Regarde la Lanterne ». Puis des catacombes aux carrières, en passant par le réseau des égouts et l’antre des bunkers, une visite guidée des sous-sols méconnus de la capitale.
Les interventions de spécialistes éclairent les mystères de ce Paris souterrain, racontant l’histoire passée de ces lieux étonnants, en parcourant couloirs et galeries.



_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les dessous de Rome, ville antique

Message par Ben le Dim 29 Sep 2013 - 19:36

Les dessous de Rome, ville antique

Rome est située entre deux volcans et ses habitants vivent au milieu de monuments vieux de plus de 2 000 ans dont la construction devait beaucoup au sol volcanique présent dans la région. Fournir la ville en eau, que l’on voit notamment surgir dans la fontaine de Trévi, était crucial : dans l’Antiquité, des aqueducs alimentaient un réseau souterrain. Aujourd’hui, à chaque fois que l’on creuse, notamment pour étendre le réseau du métro, on a une chance de tomber sur un trésor archéologique. Malgré le poids d’un passé riche, Rome se renouvelle, comme le prouve la construction du nouveau palais des congrès «la Nuvola «, en forme de nuage flottant.


_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Eurasia : L’Alexandrie Oubliée

Message par Ben le Dim 29 Sep 2013 - 19:37

Eurasia : L’Alexandrie Oubliée

Ay Khan Om , « Dame-Lune » en Ouzbek, ville située au nord de l’Afghanistan actuel, fut la capitale de la partie la plus orientale des vastes conquêtes d’Alexandre le Grand. Dans cette ville, Grecs, Perses et populations autochtones de l’Asie centrale cohabitaient dans la plus grande compréhension.
Le professeur Paul Bernard, de l’Ecole normale supérieure, sert de guide dans cet épisode, qui dévoile également les trésors du musée de Kaboul, jusqu’alors cachés à cause des nombreuses guerres récentes qui ont stigmatisé la région.



_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les bunkers secrets de Churchill (Les civilisations disparue

Message par Ben le Dim 29 Sep 2013 - 19:40

Les bunkers secrets de Churchill (Les civilisations disparues)

Pendant la Seconde Guerre mondiale, un large réseau de souterrains est secrètement construit sous la ville de Londres. Les Anglais ont gardé en mémoire les bombardements aériens dont ils ont été victimes lors du premier conflit mondial et ont mis en place cette parade. Ces labyrinthes ont pour fonction d’abriter des personnalités importantes et principalement le Premier ministre anglais Winston Churchill pendant les pires heures du conflit. C’est lui qui, redoutant que les communications avec l’extérieur ne soient détruites par l’ennemi allemand, commande la construction de ce surprenant système de tunnels. Ces souterrains existent toujours aujourd’hui et demeurent un secret d’Etat.


_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Lucques, la mystérieuse

Message par Ben le Dim 8 Déc 2013 - 8:43

Lucques, la mystérieuse


Lorenzo de Médicis poursuit sa route à Lucques, éternelle rivale de Florence, qui fut la seule ville de Toscane à résister avec ténacité à toute domination extérieure, y compris celle des Médicis, au temps de la Renaissance italienne. Dans les collines entourant la ville se cachent de prestigieuses villas érigées tels des châteaux de contes de fées au cœur de vastes domaines.

Lorenzo de Médicis fait une halte à la Villa Torrigiani de Camigliano, ouverte sur des jardins à la française conçus au XVIIe siècle par André Le Nôtre, le paysagiste de Louis XIV. Ce parc célèbre les quatre éléments et se caractérise par la présence de figures mythologiques. Il visite ensuite la Villa Rossi-Burlamacchi, ayant appartenu à un ennemi des Médicis, et dont les pièces recouvertes de scènes historiques invitent à un doux instant de rêverie. - Durée : 00:43:01



_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Léonard de Vinci : la fresque disparue

Message par Ben le Lun 20 Jan 2014 - 6:58

Léonard de Vinci : la fresque disparue


Au début du XVIème siècle, Léonard de Vinci entreprend un des travaux les plus ambitieux de sa carrière : la fresque de la Bataille d’Anghiari au Palazzo Vecchio à Florence. Mais deux ans plus tard, il quitte la ville en laissant son oeuvre inachevée. La fresque disparait quelques années plus tard sous l’oeuvre du maître Giorgio Vasari, engagé à l’époque pour renouveler la pièce où la fresque se trouvait. Aujourd’hui, le scientifique Maurizio Seracini s’apprête à dévoiler un des plus grands mystères du monde de l’art : la fresque de de Vinci est-elle toujours sous l’oeuvre de Vasari ? Reverrons-nous un jour ce chef d’oeuvre ou restera-t-il perdu à jamais ? - Durée : 00:45:01


_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Grands Projets Québécois–Le Stade Olympique de Montréal

Message par Ben le Dim 16 Fév 2014 - 5:24

Les Grands Projets Québécois – Le Stade Olympique de Montréal


Le stade olympique de Montréal, construit pour les Jeux olympiques d’été de 1976, est un stade omnisports d’une capacité maximale de 65 000 places conçu par l’architecte français Roger Taillibert et muni, selon les plans originaux, d’un toit rétractable, il est actuellement le plus grand stade du Canada.
Situé dans le Parc olympique de Montréal, à l’intérieur du quadrilatère formé par la rue Sherbrooke, le boulevard Viau, l’avenue Pierre-de-Coubertin et le boulevard Pie-IX, dans l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, il est facilement accessible aussi bien en voiture que par le métro. Deux stations du Métro de Montréal y donnent accès : les stations Pie-IX et Viau. - Durée : 00:45:12



_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Grands Projets Québécois – Le Métro de Montréal

Message par Ben le Mer 19 Fév 2014 - 5:01

Les Grands Projets Québécois – Le Métro de Montréal


Le métro de Montréal est un moyen de transport public géré par la Société de transport de Montréal (STM), organe de l’agglomération de Montréal. Il a été inauguré le 14 octobre 1966, durant le mandat municipal du maire Jean Drapeau. À son inauguration, le réseau ne comprenait que 26 stations réparties sur trois lignes. Il y a aujourd’hui 68 stations sur quatre lignes, donnant un total de 71 km de longueur (60,85 km avant l’extension vers Laval). Il dessert le centre et l’est de l’île de Montréal, une station débouche à Longueuil sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent et trois stations desservent la ville de Laval, en banlieue nord, depuis le 28 avril 2007. - Durée : 00:44:56


_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Grands Projets Québécois – La Voie Maritime du Fleuve...

Message par Ben le Ven 21 Fév 2014 - 5:02

Les Grands Projets Québécois – La Voie Maritime du Fleuve Saint-Laurent


Le 26 juin 1959, le Canada et les États-Unis inaugurent la voie maritime du Saint-Laurent. Le Saint-Laurent devient ainsi une véritable autoroute fluviale entre l’océan Atlantique et le cœur économique des deux pays. - Durée : 00:42:19


_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le Mur-Écran de Fermont – Les Grands Projets Québécois

Message par Ben le Mar 25 Fév 2014 - 4:59

Le Mur-Écran de Fermont – Les Grands Projets Québécois


La ville de Fermont, située au-delà du 53e parallèle, fut créée au début des années 1970 afin de loger les employés qui exploitent le gisement du Mont Wright. Le mur-écran est un vaste édifice qui fut érigé pour protéger les résidents des vents du nord. Il mesure plus de 1,3 kilomètre de long et de loin, l’édifice ressemble à une pointe de flèche. Il est haut de 20 mètres (équivalent à 5 étages), mais quelques secteurs présentent une hauteur d’environ 50 mètres.

À Fermont, on l’appelle simplement «le mur». Presque tous les services municipaux y logent, du poste de police au centre commercial, de l’hôtel de ville à l’aréna, de l’école secondaire Horizon-Blanc aux cinq cents logements… C’est plus qu’un centre-ville, c’est pratiquement une ville intérieure, conçue avec l’intention d’atténuer les effets du climat rigoureux des régions subarctiques.

Cette construction multifonctionnelle de Fermont est un concept architectural unique en Amérique du Nord. Par ailleurs, trois autres édifices du même type existent dans le monde, dont deux en Suède et un en Russie.

Le mur-écran de Fermont a été conçu par les architectes québécois Maurice Desnoyers et Norbert Schoenauer (né en Roumanie), qui ont étudié le concept de bâtiments semblables construits en Suède selon les plans de Ralf Erskinen. Le bâtiment a une forme de flèche pointée vers le Nord-Nord-Ouest.

Tous les services et logements hébergés par le bâtiment sont reliés par des passerelles piétonnières à l’atmosphère contrôlée. - Durée : 00:41:11


_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Place Ville-Marie de Montréal–Les Grands Projets Québécois

Message par Ben le Sam 1 Mar 2014 - 6:28

La Place Ville-Marie de Montréal – Les Grands Projets Québécois


Le complexe de la Place Ville Marie fut construit entre 1958 et 1962 par le promoteur new-yorkais William Zeckendorf et son architecte Ieoh Ming Pei au-dessus de la tranchée de la Gare Centrale du CN. La construction d’un aussi vaste complexe dans ce qui était un lieu difficile à mettre en valeur fut un coup de génie qui contribua à réorienter le développement du centre-ville montréalais. Le promoteur fit cependant faillite avec ce projet quelques années plus tard.
À l’époque, les promoteurs de la Place Ville Marie et de la Tour CIBC se livraient compétition pour le plus haut édifice de Montréal et du Canada. La palme fut remportée par la place Ville Marie. Cette compétition est un peu à l’image de celle que se livraient les promoteurs de New York en 1931 lors de la construction du Chrysler Building et de l’Empire State Building pour le plus haut édifice au monde.

L’édifice principal, cruciforme, mesure 188,1 m (617 pieds) et possède 42 étages. (La tour devait en contenir 56, mais à cause d’un manque de fonds, les constructeurs ont dû arrêter à 42.) Le complexe a été développé en quatre édifices afin de ne pas être construit trop en hauteur, puisque la Ville de Montréal limite par réglementation la hauteur des gratte-ciels à celle du mont Royal.
Au PH 1 (42e étage), l’édifice central contient une chute d’eau, qui est le point central du système d’aération du complexe.
Le service d’ascenseur a été installé par Otis Elevator Company, mais certains ascenseurs ont été modernisés par Kone.
Malgré son âge, le complexe reste encore aujourd’hui le pivot du centre-ville et le point central du Montréal souterrain, géographiquement et historiquement. À son niveau inférieur, un centre commercial du même nom est relié par tunnels au Centre Eaton et à la Gare centrale (ce dernier tunnel passant sous le boulevard René-Lévesque). - Durée : 00:45:00




Dernière édition par Said B le Mer 18 Juin 2014 - 17:55, édité 3 fois

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L’histoire de la création D’Hydro-Québec

Message par Ben le Dim 2 Mar 2014 - 8:25

L’histoire de la création D’Hydro-Québec


Le 14 avril 1944, Eugène Fiset, lieutenant-gouverneur du Québec, sanctionne la très controversée Loi 17 autorisant le gouvernement à procéder à la nationalisation de la Montreal Light Heat and Power Company. Hydro-Québec, présidée par le fougueux Télesphore-Damien Bouchard, voit enfin le jour !

Les tarifs prohibitifs pratiqués par les richissimes compagnies électriques ont provoqué un véritable débat de société. La nationalisation de cette compagnie montréalaise devient nécessaire et Adélard Godbout, alors premier ministre, demeure intraitable malgré les pressions sur son gouvernement. L’acte courageux, dont la valeur symbolique est encore insoupçonnée, changera à jamais l’avenir économique de la province. Hydro-Québec deviendra une des plus grandes entreprises d’électricité dans le monde. Levier économique de première force, elle sera l’objet d’une grande fierté des Québécois. C’est en ce lieu de travail privilégié que les Canadiens français, peu habitués à contrôler leur économie, découvriront leurs compétences à diriger de grandes entreprises. - Durée : 00:44:20




Dernière édition par Said B le Mer 2 Avr 2014 - 18:16, édité 1 fois

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Déchiffreurs de la Taïga – Les Grands Projets Québécois

Message par Ben le Lun 3 Mar 2014 - 4:47

Les Déchiffreurs de la Taïga – Les Grands Projets Québécois


La Taïga est la région que les Québécois(es) ont dû franchir et apprivoiser pour construire le complexe hydroélectrique de la Baie-James.

Le projet de la Baie-James désigne une série d’aménagements hydroélectriques qui ont été construits pour Hydro-Québec par la Société d’énergie de la Baie James dans le bassin versant de la Grande Rivière et d’autres rivières du Nord-du-Québec depuis 1973. La puissance installée des neuf centrales en service atteignait 16 527 mégawatts (MW) à la fin de 20101. Deux centrales en construction, Eastmain-1-A (768 MW) et de la Sarcelle (150 MW) porteront la capacité du complexe à 17 445 MW d’ici la fin de 2012. La puissance installée du complexe équivaut à celle de toutes les centrales électriques d’un pays comme la Belgique.

La construction du complexe hydroélectrique a nécessité d’importantes modifications au cours de plusieurs des principales rivières du nord du Québec. Au nord-est, le bassin supérieur de la rivière Caniapiscau et une partie du bassin de la Grande rivière de la Baleine sont dérivés vers La Grande Rivière par le détournement Laforge. Au sud-est, une partie des débits des rivières Sakami, Opinaca, Eastmain et Rupert alimentent le réservoir Robert-Bourassa et les nouvelles centrales de l’Eastmain.

Les travaux d’aménagement se sont déroulés pendant trois grandes phases. La Phase 1, construite de 1973 à 1985 comprenait l’aménagement des trois plus grandes centrales du complexe et des détournements Caniapiscau et Eastmain-Opinaca-La Grande (EOL). la Phase 2, réalisée entre 1987 et 1996, ajoutait cinq centrales, y compris la centrale La Grande-1, le suréquipement de La Grande-2 et trois centrales dans le secteur compris entre le réservoir de Caniapiscau et le réservoir de La Grande-4. La troisième phase, amorcée en 2002, consiste en l’aménagement de trois nouvelles centrales, Eastmain-1, Eastmain-1-A et de la Sarcelle, ainsi que dérivation Rupert. _ Durée : 00:44:26




Dernière édition par Said B le Mer 18 Juin 2014 - 17:56, édité 3 fois

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L’aéroport international Montréal-Mirabel – Les Grands ...

Message par Ben le Mer 5 Mar 2014 - 4:57

L’aéroport international Montréal-Mirabel – Les Grands Projets Québécois


L’aéroport international Montréal-Mirabel est situé à Mirabel, dans la banlieue de Montréal, dans la province de Québec, au Canada. Issu d’un plan de développement aéroportuaire de la région de Montréal par le gouvernement fédéral canadien de la fin des années 1960, il a été victime de la crise pétrolière des années 1970 et de la concurrence de l’aéroport de Toronto. Originalement destiné à devenir le principal aéroport de la région, considéré souvent aujourd’hui comme un éléphant blanc, il n’était plus en 2008 qu’au 42e rang d’activité des aéroports canadiens, n’étant plus utilisé que pour le fret aérien. Il est le seul aéroport canadien ne recevant pas de passagers faisant partie du réseau national des aéroports.
Aujourd’hui, les installations de Bombardier aéronautique (CRJ 700 et 900, CSeries) de même que plusieurs sociétés liées à la construction ou l’entretien d’avions (L3 Comm, Mecachrome, TurboMeca) se trouvent sur le site même de l’aéroport international Montréal-Mirabel.
De plus, l’aéroport se trouve à proximité des installations de Bell Helicopter Textron, de CAE ainsi que celles de Messier-Dowty, une société de renommée mondiale fabriquant des trains d’atterrissage. En 2013, trois nouvelles société spécialisées dans l’aéronautique ont décidées de venir s’implanter. Une d’entre-elles, fabricant Européen de fuselage d’aéronef, aura son usine d’assemblage à proximité des pistes. - Durée : 00:45:00




Dernière édition par Said B le Mer 2 Avr 2014 - 18:17, édité 1 fois

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le Pont-Tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine de Montréal – ...

Message par Ben le Jeu 6 Mar 2014 - 4:40

Le Pont-Tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine de Montréal – Les Grands Projets Québécois


Le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine est constitué de sept sections en béton installées sous le lit du fleuve Saint-Laurent entre Longueuil et l’île de Montréal. Il fait surface sur l’île Charron, où un pont relie l’île à Longueuil, d’où le nom de pont-tunnel.
Chaque section pèse 32 tonnes, mesure 110 mètres de long sur 37 mètres de large et s’élève sur 8 mètres de hauteur. Au total, le pont-tunnel fait 1,8 kilomètre (5 905 pieds) de long. On estime qu’il y passe près de 44 millions de véhicules par an, soit 120 000 par jour. Le tunnel a été construit avec des sections préfabriquées en cale sèche et déposées sous le lit du fleuve, à 24 mètres sous la surface de l’eau. Il est l’un des plus importants ouvrages en béton précontraint au monde.

En 1960, la construction d’une autoroute (route transcanadienne) traversant le Québec de l’Ontario jusqu’à Rivière-du-Loup fut annoncée. À Montréal, pour éviter de devoir construire un énorme pont qui aurait défiguré la ville et détruit un quartier, les ingénieurs ont opté pour la construction d’un tunnel installé sous le lit du fleuve, et ont creusé une tranchée pour le déposer sous le lit du fleuve et l’enterrer de 15 à 20 pieds de terre . La construction fut achevée en mars 1967, juste avant l’ouverture de l’Exposition Universelle de Montréal. La construction coûta 75 millions de dollars. - Durée : 00:45:35




Dernière édition par Said B le Mer 18 Juin 2014 - 17:56, édité 2 fois

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les dessous de Toronto, la ville de glace

Message par Ben le Dim 6 Avr 2014 - 19:00

Les dessous de Toronto, la ville de glace


Toronto est une ville « de neige et de glace » en partie souterraine pour contrecarrer les effets de l’hiver. Grâce aux effets spéciaux permettant un « strip-tease » de la plus grande ville du Canada, les problématiques liées à sa situation au beau milieu du plateau continental américain sont abordées. Les chutes du Niagara alimentent la cité en électricité et la tour CN haute de 553 mètres résiste aux fréquentes bourrasques. - Durée : 00:45:02


_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le canal Rideau au Canada

Message par Ben le Mer 18 Juin 2014 - 17:59

Le canal Rideau au Canada


Plus ancienne voie d’eau artificielle d’Amérique du Nord, le canal Rideau relie les villes d’Ottawa à Kingston. Achevé en 1832, il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2007. Sur les 202 kilomètres de sa longueur totale, seuls 19 ont été entièrement créés par l’homme, le reste utilise cours de rivières ou lacs existants. - Durée : 00:43:05


https://www.youtube.com/watch?v=xFl52cHQx68

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les dossiers FORENSIC – Les gardiens du fleuve

Message par Ben le Sam 19 Juil 2014 - 19:30

Les dossiers FORENSIC – Les gardiens du fleuve



Londres et Paris ont pour trait commun d’être traversées par des fleuves. La Tamise et sa comparse la Seine connaissent quotidiennement leur lot de délinquance et de détresse. C’est pourquoi, la Brigade fluviale à Paris et la Marine Support Unit à Londres s’efforcent de veiller sur leurs eaux. Leu rôle est comparable. L’une et l’autre ont pour but le maintien de l’ordre, le respect de la réglementation sur les voies d’eau et l’assistance aux embarcations en péril. Il leur incombe également de repêcher et réanimer les personnes tombées à l’eau, d’intervenir pour tous les crimes, délits et
contraventions, de rechercher des objets immergés ou des cadavres, ainsi que de participer à la reconstitution de scènes de crimes. Aussi bien à Londres qu’à Paris, les effectifs de ces brigades spécialisées sont constitués d’hommes passionnés de navigation et de plongée, triés sur le volet. Leurs conditions de travail sont très difficiles. Les plongées opérationnelles durent plus d’une heure, à environ 6 mètres de profondeur, dans une eau qui en hiver atteint en moyenne la température de 3°C. Ils
doivent gérer des courants parfois très forts et dangereux ainsi qu’une visibilité ne dépassant pas les trente centimètres en temps normal et n’excédant jamais le mètre par temps exceptionnel. - Durée : 00:50:52


https://www.youtube.com/watch?v=VBZmH-ieGl4

_________________

  
Prévoyez le pire, le meilleur viendra toujours. 
BEN.

Ben
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 10492
Age : 56
Localisation : Belgique.
Date d'inscription : 17/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaires Vidéos Reportages: MONUMENTS.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum